•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cyberattaque massive en Corée du Sud, Pyongyang soupçonné

Des membres de l'Agence de sécurité internet de la Corée du Sud se réunissent, après une cyberattaque qui a paralysé les réseaux de banques et de médias

Des membres de l'Agence de sécurité internet de la Corée du Sud se réunissent, après une cyberattaque qui a paralysé les réseaux de banques et de médias

Photo : AFP / JUNG YEON-JE

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les réseaux informatiques de deux grandes banques sud-coréennes et de trois diffuseurs de premier plan sont subitement passés en mode veille mercredi. Cela a paralysé les guichets automatiques dans le pays. Il est permis de croire à une cyberattaque lancée par la Corée du Nord.

Les ordinateurs se sont éteints sur le coup de 14 h, heure locale, et des crânes sont apparus sur certains écrans, un indice probant que des pirates ont implanté un virus dans les systèmes sud-coréens, a dit l'Agence coréenne de sécurité de l'information, un organisme gouvernemental. Certains ordinateurs ont commencé à revenir à la vie après 2 heures 30.

Les policiers et les responsables sud-coréens qui enquêtent sur cet incident indiquent que la cause de la panne n'est pas connue. Mais les soupçons se tournent vers la Corée du Nord, plusieurs experts estimant qu'une cyberattaque orchestrée par Pyongyang est probablement en cause.

La Corée du Nord avait promis de se venger après avoir été la cible de nouvelles sanctions des Nations unies, après un lancement de fusée en décembre et un test nucléaire en février. Washington a aussi resserré les sanctions à l'endroit du régime nord-coréen ce mois-ci, pour freiner sa capacité à développer son programme nucléaire.

La banque Shinhan a fait état d'une panne de son réseau, ce qui a paralysé ses activités dans le pays.

Les diffuseurs KBS, MBC et YTN ont aussi été ciblés, mais l'attaque ne semble pas avoir interféré avec leur programmation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !