•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fabrication des globules rouges mieux comprise

Une représentation de globules rouges dans un vaisseau sanguin

Une représentation de globules rouges dans un vaisseau sanguin

Photo : iStockphoto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une étape importante de la fabrication des globules rouges a été mise au jour par des chercheurs suisses de l'École polytechnique fédérale de Lausanne.

Le virologue Didier Trono et ses collègues estiment que leur découverte pourrait aider à mettre en lumière les causes de certains troubles sanguins, notamment l'anémie ou certains types de leucémie. Elle pourrait aussi constituer un grand pas vers la production de globules rouges en laboratoire – un enjeu important pour les centres de transfusion.

Le saviez-vous ?
Un adulte en santé produit jusqu'à 100 milliards de globules rouges quotidiennement afin de maintenir leur niveau dans le sang.

Explications

Le globule rouge est essentiel. Il contient de l'hémoglobine, qui transporte l'oxygène partout dans le corps. À son premier stade de développement, dans la moelle osseuse, il se présente sous la forme d'une cellule souche hématopoïétique. Il subit ensuite un processus de prolifération et de différenciation complexe, qui lui permet d'acquérir ses caractéristiques finales.

L'une des étapes importantes de la différenciation est la mitophagie. Il s'agit de l'élimination, par absorption, des mitochondries, qui agissent un peu comme les poumons des cellules souches. Une fois les mitochondries éliminées, la capacité de l'hémoglobine à transporter l'oxygène est maximisée. C'est précisément ce mécanisme que l'équipe suisse a réussi à mieux comprendre.

Représentaiton des composants du sang humain: les globules rouges et blancs, ainsi que les plaquettes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Représentaiton des composants du sang humain: les globules rouges et blancs, ainsi que les plaquettes.

Photo : iStockphoto

Le saviez-vous ?

L'hémoglobine des globules rouges donne sa couleur au sang, qui contient aussi des globules blancs et des plaquettes.

Le duo KRAB-KAP1

Plus concrètement, les chercheurs ont montré que les protéines contenant le système de transcription KRAB, en association avec un cofacteur nommé KAP1, modulent la mitophagie de façon subtile et sophistiquée.

Le détail de ces travaux est publié dans la revue Science.

Au cours de leur étude, les chercheurs ont diagnostiqué de l'anémie chez des souris qu'ils avaient génétiquement modifiées pour qu'elles manquent de KAP1.

Le fait de neutraliser le système KAP1 a aussi un effet sur les globules rouges humains. Cela montre clairement que ce phénomène, commun à l'homme et à la souris, est apparu il y a longtemps au cours de l'évolution.

Le rôle des mitochondries dans les maladies

Cette percée pourrait aider à comprendre d'autres maladies. En effet, les mitochondries, essentielles au fonctionnement de nombreuses cellules, peuvent être nocives si elles génèrent des radicaux libres. Le stress oxydatif produit par ces derniers joue un rôle dans les maladies du foie, les troubles cardiaques et l'obésité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !