Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget Flaherty : les familles devront attendre

Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

En dépit de préoccupations maintes fois exprimées pour le bien-être et la prospérité des familles canadiennes, force est de constater que l'allègement du fardeau des familles n'était pas en tête des priorités de Jim Flaherty cette année.

L'équilibre budgétaire semble en effet avoir primé cette fois dans les calculs du ministre des Finances.

Bien qu'il assure vouloir procurer un niveau de vie élevé aux « familles qui travaillent fort », le gouvernement Harper n'avait que peu de choses à annoncer aux familles canadiennes dans son Plan d'action économique 2013.

Coup de pouce à l'adoption

La mesure à saveur familiale qui retient le plus l'attention dans le budget Flaherty cette année est une bonification du crédit d'impôt pour frais d'adoption.

Un coup de pouce du gouvernement Harper aux parents qui adoptent qui se traduira au total par une dépense de moins de un million de dollars par année pour l'État.

PatinoireAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Patinoire

Photo : iStockphoto

Équipements sportifs et vêtements de bébé

Les parents de bébés, ou dont les enfants pratiquent des activités sportives, pourront quant à eux bénéficier d'un allègement tarifaire de 76 millions de dollars par an sur les vêtements de bébé et les articles sportifs.

Cet allégement tarifaire est destiné, selon le ministre Flaherty, à contribuer à réduire l'écart qui subsiste entre les prix de détail de ces articles au Canada et aux États-Unis.

Questionné par les journalistes sur l'impact réel de cette mesure sur les prix au Canada, le ministre Flaherty a dit souhaiter que les commerçants canadiens, qui paieront moins cher pour ces articles, ajustent leurs prix en conséquence.

Des millions pour le logement

Pour les familles à faible revenu ou qui font face à des problèmes de logement, Ottawa consacrera 253 millions de dollars par année pendant cinq ans, en collaboration avec les provinces et territoires, pour aider les citoyens à trouver des logements à prix abordable.

Au moins 100 millions de dollars seront aussi directement consacrés à la construction de logements au Nunavut, où la pénurie d'habitations est criante.

Les collectivités autochtones bénéficieront aussi de services de santé améliorés, notamment en matière de santé mentale.

Un texte de Stéphane Bordeleau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !