•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Traitement Zamboni: un autre chercheur contredit le chirurgien italien

La thérapie controversée traite les patients en débloquant leurs veines cervicales.
La thérapie controversée traite les patients en débloquant leurs veines cervicales.
Radio-Canada

Une autre étude clinique sur le traitement du professeur Zamboni contre la sclérose en plaques révèle que cette intervention ne soulage pas les symptômes de la maladie.

L'étude de l'Université de Buffalo a été menée auprès de 30 patients. Les veines de leur cou ont été débloquées pour améliorer le flux sanguin. La théorie de Paulo Zamboni veut que ce soit l'obstruction de ces veines qui provoque la sclérose en plaques. Mais l'étude américaine, comme d'autres en Allemagne, en Suède, aux Pays-Bas et au Canada, conclut que ce traitement n'a pas d'effet sur les patients.

Rappelons que l'équipe du Dr Lamontagne du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke en est aussi venue à cette conclusion. Le Dr Lamontagne a réalisé une étude comparative entre 65 patients atteints de la sclérose en plaques et 65 sujets normaux. Les 2 groupes ont été soumis à une échographie veineuse. Les chercheurs souhaitaient vérifier si la sclérose en plaques s'accompagne d'un épaississement des veines du cou afin de valider ou non l'hypothèse du Dr Zamboni. Les résultats sont négatifs.

Santé