•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gaspésie : l'hôpital de Maria opte pour la biomasse

Radio-Canada

L'hôpital de Maria est le premier centre hospitalier de la Gaspésie à utiliser la biomasse forestière comme source d'énergie.

L'hôpital réalise ainsi des gains d'énergie tandis que son fournisseur de copeaux, la Coopérative forestière de Saint-Elzéar décroche un nouveau client pour ses résidus du bois.

Le centre hospitalier a investi 3,3 millions de dollars pour acquérir sa nouvelle chaudière à la biomasse. Le système entièrement automatisé produit de la vapeur qui, à son tour, alimente en plus du chauffage, différents systèmes dans l'hôpital, explique le responsable Lomer Cyr. « Tous les équipements biomédicaux, précise M. Cyr, sont stérilisés à la vapeur, ensuite les équipements de buanderie. »

La chaudière, construite au Québec selon une technologie française, génère jusqu'à 3000 kilowatts d'énergie. Elle consommera l'équivalent d'une centaine de camions remorque de copeaux annuellement, ce qui représente une facture de 200 000 $.

Toutefois, les économies réalisées en valent le coût, explique le directeur des services techniques Martin Pelletier.

« Ça nous coûtait approximativement 650 000 $, 660 000 $, rapporte M. Pelletier, pour produire la vapeur. Avec la biomasse, ça va nous en coûter aux alentours de 300 000 $, donc on parle d'économie d'au-delà de 300 000 $ par année. »

Le directeur général de la Coopérative forestière de Saint-Elzéar, Sébastien Roy, explique qu'une partie de la biomasse vient des résidus des parterres de coupe. Développer une clientèle pour la biomasse permet donc d'augmenter la productivité des opérations en forêt. « On réussit à laisser moins de résidus sur les parterres de coupe, fait valoir M. Roy, on va chercher plus de rendement à l'hectare, on récupère tout ce qui est sur le territoire de coupe. »

Les clients ne manqueront sans doute pas pour la Coopérative puisque les économies réalisées par le chauffage à la biomasse attirent de plus en plus d'établissements. Les hôpitaux d'Amqui et de Mont-Joli ont déjà leur chaudière tandis que celui de Montmagny est en train d'en installer une.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Environnement