•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada reçoit 1 M$ du Japon pour le nettoyage des débris du tsunami

Un grand morceau de mousse de polystyrène retrouvé sur une plage de Haida Gwaii, en Colombie-Britannique

Ce grand morceau de mousse de polystyrène fait partie des débris du tsunami au Japon qui ont dérivé et qui s'échouent sans cesse sur les berges de l'archipel Haida Gwaii, au large de la Colombie-Britannique.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Canada a accepté un don unique d'un million de dollars du Japon, pour aider les efforts de nettoyage des débris du tsunami de 2011 qui ont dérivé jusqu'en Colombie-Britannique.

Le ministre fédéral de l'Environnement Peter Kent a également annoncé mercredi que l'argent sera transféré au ministère de l'Environnement de la Colombie-Britannique qui administrera les fonds.

Par voie de communiqué, le consul général du Japon à Vancouver a expliqué mercredi que le don était une marque d'appréciation « envers le gouvernement et le peuple canadien en reconnaissance des immenses efforts fournis au Japon ». En septembre dernier, la presse de Tokyo rapportait que le gouvernement nippon financerait une partie du nettoyage.

Ottawa explique que l'argent servira au nettoyage des débris des communautés et bandes autochtones côtières, dont l'archipel de Haïda Gwaii, jusqu'où des débris parfois imposants et même une motocyclette ont déjà dérivé.

Le don doit aussi servir à la surveillance et au retrait des grands objets issus du tsunami qui échoueront sur la côte britanno-colombienne, à de la formation pour reconnaître ces objets et au ramassage de débris dans des parcs côtiers provinciaux et fédéraux.

Selon Ottawa, le gouvernement japonais estime qu'environ 1,5 million de tonnes de débris ont été emportés dans l'océan Pacifique après le tsunami. En comparaison, 1,5 million de tonnes représente globalement la moitié des trois millions de tonnes de déchets produits dans Metro Vancouver en 2010, indique le gouvernement canadien.

Toutefois, des scientifiques de l'Université d'Hawaï ont estimé que jusqu'à 20 millions de tonnes de débris engendrés par le tsunami pourraient arriver sur les côtes de la Colombie-Britannique d'ici 2014.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !