•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le réseau de télescopes ALMA est inauguré

Certains des télescopes du réseau ALMA
Radio-Canada

Le réseau de radiotélescopes ALMA a été inauguré à plus de 5000 mètres d'altitude dans le désert d'Atacama, au Chili. ALMA est considéré comme le plus ambitieux projet astronomique au monde. Pas moins d'une dizaine d'années ont été nécessaires à sa construction.

Le réseau formera un puissant télescope qui permettra d'observer l'Univers froid composé de gaz moléculaire et de poussière tout comme les restes des radiations du Big Bang. Il deviendra ainsi une machine à observer les étoiles, et pourra traverser des nuages denses de poussière cosmique et parvenir à la partie la plus lointaine, la plus ancienne et la plus froide de l'Univers. Il pourrait donc permettre de percer les secrets de l'origine du cosmos.

ALMA représente une véritable révolution. Nous pourrons faire des observations avec une résolution et une sensibilité bien meilleures qu'aujourd'hui et cela va complètement transformer notre vision d'une partie de l'Univers.

Massimo Tarengui, Observatoire européen austral

Le réseau est composé de soixante-six antennes de haute précision qui peuvent opérer à l'unisson et agir comme un seul télescope géant de 16 km de diamètre.

L'ensemble est composé de :

  • Cinquante antennes de 12 mètres de diamètre, utilisées ensemble comme un télescope unique appelé interféromètre.
  • Quatre antennes compactes de 12 mètres de diamètre
  • Douze antennes de 7 mètres de diamètre

Les antennes d'ALMA, dont certaines pèsent plus de 100 tonnes, peuvent être organisées dans différentes configurations, ce qui lui donne une importante capacité de zoom. Elles peuvent résister à une température variant entre -20 °C et +20 °C. ALMA scrutera le cosmos aux longueurs d'onde millimétriques et submillimétriques avec une sensibilité et un pouvoir de séparation angulaire inégalés.

Par comparaison, sa vision sera 10 fois plus précise que celle du télescope spatial Hubble.

Les images prises par ALMA seront traitées par un superordinateur, le Corrélateur, l'un des ordinateurs les plus puissants du monde conçu spécialement et qui peut effectuer jusqu'à 17 quadrillions d'opérations par seconde.

Le saviez-vous? ALMA est l'abréviation en anglais de Vaste Réseau d'antennes millimétrique/submillimétrique d'Atacama.

Avec les informations de Agence France-Presse

Science