•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manouane Sipi : le maire de La Tuque toujours en colère

Le maire de La Tuque, Normand Beaudoin

Le maire de La Tuque, Normand Beaudoin

Radio-Canada

Le maire de La Tuque Normand Beaudoin, en croisade pour rétablir le programme de minicentrales du gouvernement du Québec, estime que l'annonce de la réalisation du Parc éolien Viger-Denonville à Rivière-du-Loup « est la goutte qui fait déborder le vase ».

Lors d'un point de presse tenu mercredi à La Tuque, Normand Beaudoin s'insurge du fait que le gouvernement du Québec confirme la création d'un nouveau parc éolien de dollars dans le Bas-Saint-Laurent alors qu'il a mis fin au projet de minicentrale hydroélectrique Manouane Sipi, en Haute-Mauricie.

Le maire de La Tuque explique que le Parc éolien Viger-Denonville, un projet de 75 millions de dollars dont les profits vont être répartis entre la MRC et une entreprise privée, va produire 25 mégawatts d'électricité. En comparaison, il rappelle que le projet Manouane Sipi aurait coûté 90 millions de dollars et produit 22 mégawatts. Les profits de la minicentrale auraient été partagés entre la Ville de La Tuque et la communauté de Wemotaci.

Notre production coûte moins cher à Hydro-Québec du kilowatt que l'éolien et en plus, nous ne demandons pas un cent au gouvernement pour réaliser le projet. Est-ce que quelqu'un quelque part peut m'expliquer où est la logique là-dedans?

Une citation de Normand Beaudoin, maire de La Tuque

Le maire de La Tuque est persuadé que la décision de mettre fin au programme des minicentrales est une décision « purement idéologique » et que la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, « n'a pris cette décision que pour faire plaisir aux écologistes. »

Le maire de La Tuque Normand Beaudoin se dit « extrêmement déçu du peu d'intérêt que démontre le gouvernement du Québec » envers les revendications de la Ville de La Tuque et du Conseil des Attikameks de Wemotaci à la suite de l'annulation du projet Manouane Sipi.

Depuis la dernière rencontre avec le ministre Sylvain Gaudreault à Québec, Normand Beaudoin n'a reçu aucune nouvelle du gouvernement. Il dit toutefois avoir reçu « plusieurs appels de maires d'autres municipalités l'encourageant à continuer sa bataille. »

Ce qui me déçoit le plus, c'est l'attitude du gouvernement de Pauline Marois. Ils prennent une décision qui bouleverse de façon considérable l'avenir de notre région et ils agissent comme si c'était une peccadille. C'est inacceptable. 

Une citation de Normand Beaudoin, maire de La Tuque

Si Québec ne revenait pas sur sa décision de mettre fin au projet Manouane Sipi, Normand Beaudoin a déjà annoncé qu'il veut recevoir compensation pour les profits perdus.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Mauricie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Mauricie.