•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Départ de Greg Sorbara : Kathleen Wynne ne s'inquiète pas

L'ex-ministre libéral Greg Sorbara
L'ex-ministre libéral Greg Sorbara Photo: La Presse canadienne / RICHARD LAM
Radio-Canada

La première ministre Kathleen Wynne ne croit pas que le départ du stratège libéral Greg Sorbara nuira aux libéraux lors de prochaines élections. Elle affirme que le parti se portera « très bien », sans celui qui a aidé le Parti libéral à remporter les trois dernières élections.

Ce sont la ministre de la Santé, Deb Matthews, et Tim Murphy, ancien chef de cabinet du premier ministre canadien Paul Martin, qui coprésideront la prochaine campagne électorale.

Le gouvernement minoritaire pourrait être défait après le dépôt du budget ce printemps, à moins que l'un des deux partis de l'opposition ne l'appuie. Kathleen Wynne a poursuivi mardi son opération de charme dans le sud-ouest de la province en participant à une table ronde sur l'emploi des jeunes à London.

Greg Sorbara, ancien président du Parti libéral et ministre des Finances, a démissionné à titre de député de Vaughan l'an dernier. Il affirmait qu'il voulait se consacrer entièrement à la prochaine campagne électorale. 

Il a expliqué son départ en raison d'une nouvelle « occasion », qui fait en sorte qu'il ne doit plus faire de politique partisane, sans en dire davantage.

« Je deviens vieux et je n'ai pas autant d'énergie qu'avant », a-t-il dit, ajoutant que, selon lui, des élections pourraient seulement avoir lieu dans deux ans et demi.

Le rôle de Sorbara

Greg Sorbara détenait un rôle-clé dans le gouvernement de Dalton McGuinty. Il a rafraîchi l'image terne de l'ancien chef libéral à la suite de sa défaite aux élections de 1999, avec la même firme de consultants de Chicago qui a aidé Barack Obama aux États-Unis.

Les libéraux ont ensuite battu les conservateurs en 2003, puis remporté une autre élection en 2007. En 2011, ils ont formé un gouvernement minoritaire.

Départs libéraux

Greg Sorbara n'est pas la seule figure de l'ère McGuinty à se désister. Les anciens ministres Dwight Duncan et Chris Bentley ont tous deux quitté la politique le mois dernier.

Par ailleurs, un ministre du gouvernement Wynne prend ses distances avec un livre sur l'islam qui juge acceptable que les hommes infligent des punitions corporelles à leur femme. Yasir Naqvi assure qu'il condamne la violence faite aux femmes, même s'il a écrit une lettre de soutien à l'auteur Suhail Kapoor.

Ontario

Politique provinciale