•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une voisine située à 163 000 années-lumière

Représentation d'étoiles doubles

Représentation d'étoiles doubles

Photo : ESO

Radio-Canada

Une équipe d'astronomes a mesuré avec une précision inégalée à ce jour la distance qui sépare notre Voie lactée de sa galaxie voisine, le Grand Nuage de Magellan.

L'astrophysicien chilien Wolfgang Gieren et ses collègues ont utilisé plusieurs télescopes de l'Observatoire européen austral pour établir qu'elles se trouvent à 163 000 années-lumière l'une de l'autre.

Cette nouvelle mesure permet également de préciser notre connaissance du taux d'expansion de l'Univers, appelé Constante de Hubble.

En outre, elle aidera la science dans sa compréhension de la nature de l'énergie noire responsable de l'accélération de l'expansion.

Le saviez-vous? Les scientifiques évaluent les objets de l'Univers en mesurant la distance de ceux qui se trouvent plus près de nous, puis en les relativisant pour évaluer des distances plus grandes.

La précision de cette technique ayant des limites, la détermination de la distance précise du Grand Nuage de Magellan restait encore incertaine.

C'est l'observation rigoureuse d'un type rare d'étoiles doubles qui a permis aux chercheurs de déterminer avec précision la distance entre les deux galaxies.

Rappelons qu'une année-lumière est une mesure de distance, comme le kilomètre, qui vaut 9460 milliards de kilomètres.

Je suis très excité parce que les astronomes ont essayé pendant près d'un siècle de mesurer avec précision la distance au Grand Nuage de Magellan, et cela s'est avéré extrêmement compliqué.

Wolfgang Gieren, Université de Concepción

Selon les auteurs de ces travaux publiés dans la revue Nature, la nouvelle méthode offre une précision à 2 % près. Comme les étoiles de cette galaxie sont fréquemment utilisées pour fixer l'échelle des distances de galaxies plus éloignées, cette nouvelle technique permettra un calcul beaucoup plus précis.

Nous travaillons afin d'améliorer encore notre méthode et espérons obtenir une précision de l'ordre de 1 % sur la distance au Grand Nuage de Magellan dans les quelques années à venir. Ce travail a des conséquences majeures non seulement en cosmologie, mais également dans de nombreux domaines de l'astrophysique.

Dariusz Graczyk, Université de Concepcion

Le saviez-vous? Le Nuage de Magellan appartient, comme notre Voie lactée, au Groupe local. Cette galaxie qualifiée de naine est située dans les constellations de la Dorade et de la Table. C'est la troisième galaxie la plus proche de la Voie lactée, après les galaxies du Grand Chien et du Sagittaire, et la quatrième plus massive du Groupe local après la Voie lactée, et la galaxie du Triangle.

Science