•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Viol collectif en Inde : le principal accusé est mort

Manifestation ayant eu lieu en protestation contre le viol d'une jeune indienne en décembre.

Photo : AFP / DIPTENDU DUTTA

Radio-Canada

Le principal accusé dans le dossier du viol collectif et du meurtre d'une jeune étudiante en Inde, en décembre dernier, se serait suicidé dans la prison de New Delhi où il était détenu.

Selon les autorités carcérales, l'homme aurait été retrouvé pendu dans sa cellule. Il fait partie des six accusés dans cette affaire qui a secoué l'Inde et provoqué des manifestations monstres à travers le pays.

Ram Singh était soupçonné d'être le meneur du groupe. Il était accusé d'avoir conduit l'autobus où s'est produit le drame. Son avocat a confirmé sa mort, survenue tôt lundi matin, mais il a blâmé la police.

Le 16 décembre dernier, une étudiante en médecine de 23 ans avait été sauvagement violée dans un autobus de New Delhi. Elle et l'ami qui l'accompagnait avaient également été sévèrement battus avant d'être jetés hors de l'autobus. La jeune femme est morte des suites de ses blessures deux semaines après les évènements.

Cinq hommes subissent présentement des procès et sont détenus dans la même prison, mais dans des ailes différentes. Le sixième accusé est jugé séparément, puisqu'il affirme être mineur. Ils sont tous passibles de la peine de mort.

Le viol a provoqué l'indignation de la population en Inde et de nombreuses manifestations ont eu lieu pour dénoncer le traitement réservé aux femmes et l'incapacité des autorités à les protéger.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International