•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget 2013 de l'Alberta : un manque à gagner de 6,3 milliards

Doug Horner, ministre des Finances de l'Alberta

Photo : Ludovic Bourdages

Radio-Canada

Le gouvernement Redford a présenté un nouveau budget, qui anticipe un manque à gagner de 6,3 milliards de dollars.

Selon le ministre des Finances, le déficit de la province sera de 1,97 milliard et il faudra emprunter 4,3 milliards pour les infrastructures.

Les revenus se chiffrent à 38,6 milliards de dollars.

Le nouveau budget ne prévoit pas de nouvelles taxes et il maintient des projets de routes, d'écoles et d'hôpitaux pour lesquels le gouvernement prévoit emprunter des milliards de dollars.

Aucune majoration des rémunérations des médecins, des infirmières et des enseignants n'est prévue pour les trois prochaines années.

Le ministre des Finances a affirmé que la province anticipait des pertes de 6,2 milliards de dollars à cause de la chute des prix du pétrole.

Nous avons un déficit. Je ne peux le cacher. Nous avons traversé des temps difficiles. Nous pouvions faire d'autres compressions d'un milliard de dollars, pour avoir des bons chiffres, mais cela aurait été une décision irresponsable.

Doug Horner, ministre des Finances albertain

Une nouvelle présentation occulte le déficit

Le gouvernement a utilisé une nouvelle formule de présentation du budget en trois volets : fonctionnement, infrastructures et épargnes. Il change ainsi la formule antérieure, qui aurait conduit à un déficit affiché plus élevé.

La rubrique « fonctionnement » présente à lui seul un manque à gagner de 451 millions de dollars.

Le gouvernement prévoit lancer une nouvelle source d'épargnes dès l'an prochain. Les cinq premiers milliards seront versés dans un fonds appelé caisse de prévoyance. Ce fonds remplacera l'actuel fonds de viabilité. Tout revenu supplémentaire sera versé dans l'actuel fonds du patrimoine ou dans un autre fonds.

À compter de 2015-2016, la nouvelle loi sur la gestion fiscale obligera le gouvernement à économiser 5 % des revenus de ressources, 25 % des 5 milliards suivants et 50 % de tous les revenus qui dépasseront 15 milliards de dollars.

Selon la province, ces changements permettront de gonfler les économies à 24 milliards d'ici 2016.

L'endettement attaqué par l'opposition

Danielle Smith, chef du Parti Wildrose, s'en est prise au déficit présenté par le gouvernement.

La première ministre a dit que ce jour était historique. Je dois dire que c'est un jour tristement historique pour des Albertains qui étaient fiers de l'héritage d'une province sans dette que leur a léguée Ralph Klein depuis 2004. La nouvelle première ministre replonge considérablement la province dans les dettes.

Danielle Smith, chef de l'opposition officielle Wildrose

Selon Brian Mason, chef du Nouveau parti démocratique, le nouveau budget fera très mal aux Albertains les plus vulnérables, en particulier les jeunes et les aînés qui perdront certains programmes.

M. Mason ajoute que le moment est venu de réévaluer le taux d'imposition unique hérité de l'ancien premier ministre Ralph Klein. Mais il a précisé qu'il n'est pas favorable à l'idée d'instaurer une taxe sur les ventes en Alberta.

Faits saillants

L'enveloppe de la Santé atteindra 17 milliards de dollars. Cette hausse de 3 % est néanmoins inférieure à la hausse de 4,5 % promise en 2010.

L'Éducation recevra 6,2 milliards, soit une hausse de 0,6 %, alors que le ministre avait précédemment promis 3,4 %.

Les infrastructures auront 5,2 milliards de dollars, dont 500 millions pour construire 50 nouvelles écoles et en rénover 70 autres, comme l'avait promis la première ministre Redford lors de la campagne électorale.

De nouvelles mesures

Les Albertains verront apparaître des frais de 44 cents par mois sur la facture de leur téléphone cellulaire pour le financement du service 9-1-1.

Le gouvernement resserrera également les règles relatives aux avantages accordés aux aînés. La pension alimentaire, la compensation pour les accidents de travail et les paiements fédéraux pour les personnes handicapées seront considérés pour déterminer l'admissibilité à ces avantages. Les aînés devront avoir vécu au Canada pendant un minimum de 10 ans pour les recevoir.

Environ 6 000 aînés seront touchés par ces changements.

Bauni MacKay, du groupe d'ainés Senior's Association of Greater Edmonton, craint que les femmes soient particulièrement pénalisées par ces mesures, car leurs revenus sont généralement modestes.

Pas de hausses salariales

Les rémunérations des médecins, des enseignants et des autres employés de la fonction publique seront gelées pendant trois ans, comme le ministre Horner l'avait déjà annoncé.

Par ailleurs, 480 postes seront abolis, dont 30 au ministère de l'Agriculture et 51 au ministère de l'Éducation. Le ministère du Tourisme sera également touché par des compressions de postes.

 Compressions et programmes suspendus ou abolis

  • le ministère des Services à la personne perd 9 millions de dollars;
  • le ministère de l'Environnement subit une compression de 22 millions de dollars;
  • la province met fin à l'Initiative pour des améliorations scolaires (41 millions de dollars);
  • le programme des emplois temporaires d'été est suspendu (7,4 millions de dollars pour permettre d'embaucher 3000 étudiants);
  • le fonds pour la viabilité des municipalités perd un milliard de dollars, passant à 896 millions;
  • le Secrétariat francophone est maintenu, mais il perd 61 000 $. Son budget passe de 1,3 million à 1,25 million;
  • le programme d'esprit communautaire (5 millions de dollars) est aboli;
  • les collèges et universités perdent 147 millions de dollars et les droits de scolarités ne peuvent augmenter au-delà du taux du coût de la vie;
  • Calgary perd 254 millions;
  • Edmonton perd 170 millions en plus de ne pouvoir compter sur un financement provincial pour son projet d'aréna.

Économie