•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Scandales de pédophilie : le cardinal Ouellet sur une liste noire

Le cardinal Marc Ouellet à son arrivée au Vatican lundi 4 mars

Le cardinal Marc Ouellet à son arrivée au Vatican lundi 4 mars

Photo : Andrew Medichini

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une association américaine de victimes de prêtres pédophiles, le SNAP, place le cardinal Marc Ouellet parmi les « 12 salopards » qui ont voulu étouffer les scandales ayant secoué l'Église.

Elle cible particulièrement les cardinaux qui auront à se prononcer durant le conclave pour choisir le prochain pape et parmi lesquels peut figurer le nouveau souverain pontife.

Les auteurs de cette liste, dont le titre fait référence à un célèbre film (The Dirty Dozen), affirment vouloir dire aux prélats « qu'ils arrêtent de prétendre que le pire est passé ».

Ils estiment que « le pire est sûrement à venir », car « le scandale n'a pas encore été dévoilé dans la plupart des pays », notamment en Afrique, en Asie ou en Amérique latine. Il y a moins d'enquêtes et des justices moins efficaces dans ces régions.

Les déclarations des responsables américains ont pour leur part été « trompeuses ou sans pitié pour les victimes », selon l'association.

Le SNAP (Survivors Network of those Abused by Priests) dit s'être fondé « sur les actions et déclarations » des prélats en estimant qu'ils seraient « le pire choix pour les enfants ». L'association exhorte le conclave de ne pas les choisir comme pape.

Marc Ouellet, cardinal de Québec, et Angelo Scola, de Milan, sont des noms très souvent cités parmi les papabiles.

La liste du SNAP

Oscar Rodriguez Maradiaga (Honduras)

Norberto Rivera Carrera (Mexique)

Marc Ouellet (Canada)

Peter Turkson (Ghana)

George Pell (Australie)

Tarsicio Bertone (Italie)

Angelo Scola (Italie)

Leonardo Sandri (Argentine)

Dominik Duka (République tchèque)

Sean O'Malley (États-Unis)

Timothy Dolan (États-Unis)

Donald Wuerl (États-Unis)

Un sondage publié mercredi par l'Institut Pew révèle que 34 % des catholiques américains pensent que le scandale des agressions sexuelles dans l'Église catholique est le défi le plus important auquel l'institution est confrontée.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !