•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éolien : Québec assure qu'il y aura de nouveaux projets

Radio-Canada

La ministre des Ressources naturelles Martine Ouellet tente de se faire rassurante et confirme que les usines pourront regarnir leur carnet de commandes, mais ne précise pas de quelle manière Québec s'y prendra.

Coincée entre les surplus d'énergie engrangés par Hydro-Québec et l'intérêt de maintenir une industrie manufacturière, la ministre des Ressources naturelles Martine Ouellet hésite toujours à lancer un appel d'offres de 700 mégawatts (MW) comme le souhaite le monde de l'éolien.

L'industrie estime que le gouvernement remplirait ainsi sa promesse de produire 4000 MW d'énergie éolienne d'ici 2015 et se montre quelque peu impatiente.

Il est toutefois certain que la ministre veut assurer la pérennité des usines gaspésiennes. « Nous pensons qu'il y a un futur pour l'éolien au Québec, mais nous avons une zone de transition à traverser et nous sommes conscients que pour maintenir l'industrie manufacturière il devra y avoir des décisions qui vont se prendre », indique Mme Ouellet.

Un des scénarios envisagés par Québec serait de créer des programmes gouvernementaux, selon Frédéric Côté, directeur du Technocentre éolien de Gaspé. Cette solution, explique M. Côté, permettrait d'éviter d'enclencher des processus trop longs et qui amèneraient des arrêts de production temporaire.

La ministre Ouellet pourrait revoir aussi le nombre de mégawatts octroyés qui pourrait être moins élevé que les 700 MW attendus, selon le quotidien La Presse.

Le directeur du Technocentre éolien craint toutefois qu'il y ait des mises à pied importantes si le nombre de mégawatts n'est pas suffisant. « Mais, note-t-il, ce serait à mon avis risqué de vouloir être chiche pour gratouiller quelques mégawatts. »

Québec devrait annoncer ses couleurs bientôt.

D'après le reportage de Bruno Lelièvre

Est du Québec

Environnement