•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mali : des tapis contre les drones

Un drone comme celui qui aurait été attaqué par des chasseurs iraniens dans le Golfe le 1er novembre.

Un drone comme celui qui aurait été attaqué par des chasseurs iraniens dans le Golfe le 1er novembre.

Photo : AFP / JULIANNE SHOWALTER

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Pour se protéger contre les drones, il faut se couvrir avec des tapis fabriqués avec des herbes du désert.

C'est ce que dit un manuel laissé par des combattants islamistes à Tombouctou à l'arrivée des troupes françaises et maliennes.

Ce document en arabe a été trouvé par des journalistes de l'agence américaine Associated Press.

Le document énumère 22 astuces pour se protéger contre les attaques de drones. Il est conseillé de placer des éléments réfléchissant sur les véhicules ou sur les toits des bâtiments pour échapper à l'œil de l'avion sans pilote.

Le guide conseille de ne pas utiliser de quartier général permanent et de créer de faux rassemblements avec des poupées ou des statues pour tromper la surveillance.

« Le silence électronique » est également conseillé, en interrompant toutes les communications ainsi qu'en brouillant les ondes avec un appareil russe nommé « Racal ».

Selon les autorités maliennes, ces conseils ont été mis en pratique par les islamistes. Ce manuel montre que ceux-ci ont anticipé l'arrivée des drones dans la région.

Le Pentagone vient de signer un accord avec le Niger, pays frontalier du Mali, pour stationner des drones de surveillance dans le pays et récolter des informations sur les activités d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) dans la zone sahélienne.

La crise malienne
Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !