•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mashteuiatsh : réactions aux élections anticipées du 27 mai

Tipi de béton de Mashteuiatsh à contre-jour
Radio-Canada

Le chef du conseil de bande, Clifford Moar, prend acte de la demande des 528 signataires du registre de procéder à des élections anticipées le 27 mai.

Il fallait la signature de 500 personnes pour en faire la demande. Le registre a été fermé après 528 signatures. Les élections seront donc avancées d'une année.

Clifford Moar croyait que le mécontentement était marginal au sein de sa communauté, mais il assure qu'il va respecter l'avis de la population.

Cependant, il ne croit pas que la décision de son administration d'avoir associé Mashteuiatsh à titre de partenaire important dans le projet de minicentrale à Val-Jalbert, explique cette fronde.

Je pense que c'est à cause d'autres décisions. Sûrement le dossier du salaire des élus, mais on a demandé un rapport d'une firme externe.

Clifford Moar

D'ici l'élection du 27 mai, le conseil de bande va poursuivre son travail. Il va aussi préparer le prochain conseil dans un environnement plus favorable.

Journée historique selon Mikael Paul

Le porte-parole du groupe d'opposants, Mikael Paul, parle d'une journée qui marque l'histoire de la communauté montagnaise.

Selon lui, les nombreuses signatures au registre ont lancé un message clair au chef Clifford Moar.

Depuis le début, on m'accuse de faire de la désinformation, de n'être qu'un petit groupe, d'avoir monté un bateau...Et bien, la réponse est là aujourd'hui. C'est une journée historique. Le mécontentement des gens contre l'injustice s'est fait entendre. Maintenant, on a soif de justice. Je pense qu'il est le temps de décider de notre avenir.

Leader des opposants, Mikael Paul

Avenir politique

Clifford Moar se donne du temps pour décider de son avenir. Il doit prendre une décision dans les prochaines semaines.

De son côté, Mikael Paul n'a pas l'intention de convoiter un poste d'élu, mais souhaite que le prochain conseil consulte davantage la population.

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique