•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déversement chez Rio Tinto Alcan

Le complexe Jonquière de Rio Tinto Alcan

Déversement chez Rio TInto Alcan à Jonquière

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le bris d'une valve a entraîné le déversement de quelque 50 000 litres de liqueur d'épuration venant des salles de cuves du complexe Jonquière de Rio Tinto Alcan.

Des employés travaillaient sur une conduite quand la fuite est survenue.

La porte-parole de Rio Tinto Alcan, Claudine Gagnon, précise que des mesures d'urgence doivent être mises en place lorsqu'un liquide menace d'entrer en contact avec les cuves d'électrolyse.

« Par mesure de sécurité, on a dû arrêter une salle de cuve pendant deux heures. Maintenant, ce qu'on s'affaire à faire, c'est de réparer le bris à l'épurateur en question », ajoute-t-elle.

En attendant, la production d'aluminium à la salle de cuve 45 a repris sans que le système d'épuration soit en fonction, entraînant l'émission de fluor atmosphérique.

Le porte-parole régional d'Urgence-Environnement, Richard Mercier, mentionne que le ministère de l'Environnement procède à l'évaluation des dommages causés par le déversement.

« Je vous dirais qu'au niveau dangerosité, ce n'est pas un produit qui a un pH dans les extrêmes, souligne-t-il. C'est un produit qui est chargé en contaminants, principalement le fluorure parce que cette liqueur-là sert à l'épuration des rejets atmosphériques des alumineries. »

Urgence-Environnement tente aussi de savoir quelle quantité de liqueur d'épuration n'a pu être récupérée et s'est retrouvée dans le Saguenay.

La liqueur d'épuration est produite lorsque du liquide provenant de l'usine Vaudreuil, où est extraite l'alumine, est utilisé pour capter les polluants atmosphériques rejetés par la production d'aluminium.

Urgence-Environnement devrait être en mesure de faire un bilan complet demain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !