•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Côte-Nord : Rio Tinto IOC suspend ses travaux à Labrador City

Travaux de la minière Rio Tinto IOC, à Labrador City

Travaux de la minière Rio Tinto IOC, à Labrador City

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Rio Tinto IOC suspend les travaux d'expansion à sa mine de Labrador City. Près de 300 travailleurs doivent rentrer à la maison, le temps que les deux sous-traitants qui les emploient soumettent un plan de réduction de coûts à l'entreprise.

Tout comme les autres membres de la famille Rio Tinto, la minière IOC fonctionne en mode économie. La volatilité du marché du fer est en cause.

L'objectif avoué du nouveau président Sam Walsh, est de tirer le meilleur parti possible des investissements. « On a demandé à deux fournisseurs du projet d'expansion du concentrateur, la deuxième phase à Labrador City, de démobiliser leurs équipes qui étaient sur notre site au Labrador et de revoir l'étendue de leur travail, leur plan de travail et de voir à des réductions de coûts et de nous revenir avec un plan », a expliqué la conseillère aux communications et aux relations internes, Nathalie Rouleau.

Deuxième phase toujours à l'ordre du jour

Les 300 employés mis à pied par les sous-traitants seront rappelés après l'adoption de ce plan. La réduction des coûts d'exécution de contrat ne menace toutefois pas la deuxième phase du projet d'expansion, qui vise toujours à porter la production de fer concentré de 22 à 26 millions de tonnes par année.

« Les projets d'expansion au Labrador continuent. Le projet d'expansion au concentrateur, la phase 2, continue, mais est au ralenti. Et il y a plusieurs initiatives de réduction des coûts qui sont entreprises au sein même de l'entreprise », a fait valoir Nathalie Rouleau.

La minière IOC soutient que l'expansion de sa capacité de production se poursuivra, mais à un rythme plus lent. La même stratégie de ralentissement a d'ailleurs été adoptée par la minière Cliffs Ressources naturelles en novembre dernier, pour son expansion au lac Bloom.

D'après le reportage de Louis Garneau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec