•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec annule deux projets de minicentrales sur la Côte-Nord

Radio-Canada

Le reportage d'Hervé Gaudreault

La ministre québécoise des Ressources naturelles, Martine Ouellet, met fin au programme de petites centrales hydroélectriques de 50 MW et moins et annule six projets dont deux sur la Côte-Nord.

Les minicentrales devaient être construites sur la rivière Sault aux Cochons, près de Forestville et Pessamit. Le conseil de bande avait conclu une entente en juillet dernier avec Hydro-Québec pour une mise en service en 2014.

Leur construction, évaluée à 70 millions de dollars, devait débuter au printemps 2013.

Pessamit caressait ce projet depuis 2002, mais un moratoire provincial empêchait le conseil des Innus de le réaliser. Ce dernier a été levé par le gouvernement Charest. Malgré d'importants ennuis financiers, l'ex-chef de Pessamit, Raphaël Picard, avait donné son aval au projet.

Les autres projets touchés par cette décision de Québec sont la Chute Sainte-Anne, la Centrale Saint-Gabriel, la Onzième Chute et le Barrage B Manouane Sipi. Le projet de minicentrale hydroélectrique à Val-Jalbert a quant à lui été épargné.

Est du Québec

Politique