•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Compressions: la Fédération des commissions scolaires prête à défier le gouvernement

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) en a assez des compressions que lui exige le gouvernement du Québec. Elle menace de désobéir à la loi qui empêche les commissions scolaires de faire des déficits budgétaires.

La présidente de la FCSQ, Josée Bouchard, avoue que la situation financière dans laquelle se retrouvent les commissions scolaires est devenue très précaire.

Selon des chiffres de la fédération, ces dernières ont dû effectuer des compressions de 500 millions de dollars en trois ans afin de respecter le cadre budgétaire exigé par Québec.

Ce montant inclut les dernières compressions de 200 millions de dollars annoncées dans le dernier budget Marceau (2013-2014). Cette diminution du budget fait craindre le pire aux administrateurs scolaires.

Mme Bouchard promet de faire respecter la résolution du dernier conseil général à Québec, tenu en décembre, qui demande de revoir à la baisse ces réductions budgétaires et exige un nouveau pacte fiscal. « Ça ne fonctionne plus. Je l'ai dit personnellement à la ministre. Il va falloir que le gouvernement entende raison sur le fait que l'éducation, c'est une priorité », affirme-t-elle.

La critique en matière d'éducation de la Coalition Avenir Québec, Nathalie Roy, croit que les commissions scolaires doivent aussi faire un effort dans l'atteinte du déficit zéro.

Les 60 commissions scolaires pourraient se retrouver en déficit afin de ne pas refiler la facture aux contribuables.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !