•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des mesures pour stabiliser les prix de l'électricité en Alberta

Ken Hughes a annoncé sa candidature dans la circonscription de Calgary-Ouest pour les prochaines élections provinciales.

Ken Hughes a annoncé sa candidature dans la circonscription de Calgary-Ouest pour les prochaines élections provinciales.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les Albertains pourront acheter leur électricité 120 jours à l'avance au lieu de 45 comme actuellement, a annoncé mardi le ministre provincial de l'Énergie, Ken Hughes.

Le gouvernement espère ainsi éviter l'escalade des prix observés lors des fermetures de centrales électriques ou de pannes entraînées par le mauvais temps.

Le ministre Hughes a aussi souligné que la Régie des services de l'Alberta aurait davantage de pouvoir pour réviser les prix des nouvelles lignes électriques.

Sous l'ancien système, les consommateurs devaient contester les coûts d'électricité qu'ils jugeaient exorbitants. Maintenant, c'est aux propriétaires de lignes de transmission de prouver qu'ils ont vraiment besoin d'augmenter leurs prix.

La province met aussi fin au gel de la facturation des coûts auxiliaires de l'électricité, qui avait été décidé par Alison Redford peu avant l'élection provinciale du printemps 2012. 

Réactions à un rapport

Ces changements sont la réaction du gouvernement Redford aux 44 recommandations d'un comité indépendant qui s'était penché l'an dernier sur la volatilité inquiétante du marché de l'électricité en Alberta. 

Dans son rapport remis en septembre, le comité proposait notamment de mettre fin à l'option d'un taux réglementé. 

Ken Hughes a rejeté les six recommandations qui se rapportaient à cette proposition, en expliquant que 65 % des consommateurs avaient déjà choisi l'option d'un taux réglementé.

Les nouvelles normes provinciales mettent en oeuvre deux recommandations du rapport.

Le ministre affirme avoir accepté les 33 autres recommandations en principe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !