•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les crabes ressentiraient la douleur

Un crabe

Photo : iStockphoto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des chercheurs irlandais affirment que les crabes sont capables de ressentir la douleur et qu'ils tentent même de l'éviter, quand ils le peuvent...

Le Pr Bob Elwood et son équipe de la Queen's University de Belfast ont étudié la réaction de 90 crabes marins afin d'établir s'ils éprouvent la souffrance ou s'ils n'obéissent qu'à des réflexes inconscients.

Ils ont placé les crustacés devant deux abris. S'ils pénétraient dans le premier, ils recevaient de petites décharges électriques, mais ils étaient laissés en paix dans le second.

Les auteurs de ces travaux publiés dans le Journal of Experimental Biology ont observé que les crustacés, après avoir reçu plusieurs décharges, abandonnaient le premier abri et se rendaient dans l'autre pour éviter les décharges électriques.

Bob Elwood affirme qu'il est impossible de démontrer avec certitude d'un point de vue philosophique qu'un crustacé est capable de ressentir la souffrance. Il pense toutefois que ses travaux indiquent qu'ils le peuvent.

Pour cette raison, il faudrait les traiter avec plus d'humanité, ce qui devrait conduire à revoir notamment la façon de les faire cuire, pense-t-il.

La méthode la plus commune est actuellement de les plonger dans l'eau bouillante en présumant qu'ils ne sentiront rien. Certains cuisiniers préfèrent les assommer au préalable.

Autre étude, autre résultat

En 2005, une étude menée par des chercheurs de l'Université d'Oslo, en Norvège, avait montré que le homard et les autres invertébrés tels que les crabes, escargots et vers de terre ne ressentent probablement rien alors que d'autres animaux souffrent lorsqu'ils sont tués.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !