•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvel appui financer au projet Balsac

le logo du fichier Balsac
le logo du fichier Balsac
Radio-Canada

Le projet d'étude des populations Balsac (Nouvelle fenêtre)de l'Université du Québec à Chicoutimi étend son champ d'analyse. Il reçoit une aide qui lui permettra de regrouper les informations sur les familles européennes venues au Québec depuis le début du XVIIe siècle. Pour ce faire, l'UQAC s'associe à l'Université du Québec à Trois-Rivières et à l'Université de Montréal.



Une dizaine de chercheurs de cinq universités participeront aux travaux, qui doivent durer quatre ans. Il s'agira de fusionner des informations sur les naissances, les mariages et les décès contenues dans divers registres, et de les fusionner avec les données déjà colligées dans le fichier Balsac.

Ultimement, toutes ces données-là vont être ensemble dans notre infrastructure, et on va pouvoir offrir un service de qualité à la communauté scientifique, aux chercheurs et aux étudiants, afin qu'ils puissent travailler ces données en histoire, en géographie, en anthropologie, en démographie, mais aussi en génétique des populations, en épidémiologie. Il va y avoir une grande infrastructure au Québec.

Hélène Vézina, directrice du projet Balsac

L'aide financière provient de la Fondation canadienne pour l'innovation et du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie du Québec, qui versent 825 000 $ chacun. Le reste provient des fonds de recherche des universités impliquées

Saguenay–Lac-St-Jean

Science