•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gatineau imposera de nouvelles redevances pour la construction de maisons neuves

Photo : Yvon Thériault

Radio-Canada

Le prix des maisons neuves à Gatineau devrait augmenter cette année en vertu de nouvelles redevances imposées aux entrepreneurs. La Ville a adopté à l'unanimité, mercredi, un règlement visant à demander des redevances d'environ 5000 $ par maison pour financer le développement de la municipalité.

Les entrepreneurs devront donc payer ces frais supplémentaires, qui serviront à financer les routes, les parcs et les services publics. Cette mesure entre en vigueur mercredi.

Les conseillers municipaux estiment qu'il s'agit d'une question d'équité pour les contribuables, puisque les gouvernements provincial et fédéral ont clairement indiqué qu'ils ne financeraient plus la croissance des villes.

« Ce qu'on cherche, c'est d'avoir une équité pour l'ensemble des contribuables. Actuellement, la croissance est payée par la totalité des citoyens. Quand on bâtit de nouvelles maisons dans de nouveaux quartiers, on le fait pour de nouveaux citoyens. » Marc Bureau, maire de Gatineau

De leur côté, les entrepreneurs se plaignent de ne pas avoir été consultés. Ils croient que cette nouvelle taxe créera de l'étalement urbain, notamment vers Chelsea et Cantley, où les prix des résidences sont plus abordables.

Les gens me disent qu'effectivement, si on continue à Gatineau à refiler, à prendre les constructeurs pour des guichets automatiques, c'est possible qu'on fuie la Ville de Gatineau.

Benoît Mottard, directeur général, APCHQ-Outaouais

Surtout, les frais supplémentaires risquent d'être refilés aux clients.

La Ville de Gatineau estime qu'elle récoltera 69 millions de dollars sur 20 ans avec cette nouvelle redevance. Cette somme pourrait toutefois atteindre 98 millions de dollars pour cette même période, en fonction des frais qui seront demandés.

D'après les reportages de Marc Gauthier et de Louka Jacques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Affaires municipales