•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestations du mouvement Idle No More en Alberta

Idle No More

Des centaines de manifestants ont bravé le froid vendredi à Edmonton pour démontrer leur soutien aux Premières Nations.

Photo : Sylvain Bascaron/Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Malgré le temps glacial, environ 500 personnes ont marché dans le centre-ville d'Edmonton pour manifester leur appui envers les Premières Nations vendredi.

Cette mobilisation a été l'un des nombreux événements organisés en lien au mouvement Idle No More partout au pays vendredi.

Les mobilisations avaient pour but de soutenir les dirigeants autochtones en réunion avec le premier ministre Stephen Harper à Ottawa et d'appuyer la chef d'Attawapiskat, Theresa Spence, dans sa grève de la faim qui dure depuis plus d'un mois.

Les mouvements autochtones du pays dénoncent les politiques fédérales conservatrices qui, selon eux, entraîneraient des changements majeurs à la protection des eaux et des terres ancestrales.

Ailleurs en Alberta, environ 70 résidents des Premières Nations Sturgeon Lake et Horse Lake ont bloqué la circulation sur l'autoroute 43, dans le nord de la province, près de Valleyview.

La GRC affirme que la circulation était bloquée dans les deux directions pendant environ une heure. Quelques véhicules ont tout de même été en mesure de se faufiler entre les manifestants.

La Première Nation Athabasca Chipewyan a aussi affirmé qu'elle bloquerait la route 63 qui mène aux sables bitumineux si les négociations avec Ottawa ne portaient aucun fruit.

Mobilisation à Ottawa

À Ottawa, des centaines de manifestants ont marché sur la colline parlementaire et ont brièvement bloqué l'entrée principale du bureau du premier ministre du Canada.

Des chefs albertains représentant les Traités 6, 7 et 8 ont joint leurs homologues pour participer à la réunion avec le gouvernement fédéral.

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !