•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Idle No More : grande mobilisation des Innus sur la Côte-Nord

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Le Nanavut exprime des réserves, alors que le Yukon et les Territoires du Nord Ouest saluent l'argent d'Ottawa. Voyez le reportage de Mario de Ciccio.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les cinq communautés innues de Natashquan, Schefferville, Mingan, Uashat-Maliotenam et Pessamit se sont jointes vendredi au mouvement national Idle No More.

À Pessamit, les 80 manifestants ont entravé la circulation sur la route 138 pendant l'après-midi qui se faisait par alternance aux 30 minutes. Ils ont distribué des dépliants aux automobilistes, les laissant d'ailleurs un peu perplexes.

« Aujourd'hui, c'est un peu l'autochtone qui crie et qui demande de l'aide aussi. Tous les gens de partout se réunissent, mettant de côté leurs différences », soutient le porte-parole de la manifestation à Pessamit, Grégoire Canapé.

Du côté de Uashat-Maliotenam, environ 200 personnes se sont rassemblées vers 13 h dans un centre commercial où plusieurs aînés ont pris la parole. D'autres ont uni leur voix pour chanter au son du teueikan, le tambour traditionnel.

Les militants se sont ensuite déplacés à l'extérieur et ont défilé sur le boulevard Laure, à Sept-Îles. Le chef du conseil de bande de Uashat-Maliotenam, Georges-Ernest Grégoire, espère, pour sa part, que la rencontre avec le premier ministre Stephen Harper et les chefs des Premières Nations portera ses fruits.

Il faut vraiment que ça bouge, il faut que le gouvernement nous écoute.

Georges-Ernest Grégoire, chef du conseil de bande de Uashat-Maliotenam

À Mingan

Près de Havre-Saint-Pierre, à Mingan, environ 70 personnes ont ralenti la circulation sur la route 138 pour distribuer des dépliants. Les manifestants ont fait un feu où ils se sont rassemblés et ont monté des tentes traditionnelles près de la route.

Le conseiller de la communauté innue de Mingan, Robert-Charles Basil, indique que cette mobilisation vise à appuyer la chef crie Theresa Spence et ses revendications.

Dans la communauté innue de MinganAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dans la communauté innue de Mingan

Les modifications des lois que M. Harper veut faire en ce moment, on est tout à fait en désaccord par rapport à ça. On n'a même pas été consultés.

Robert-Charles Basil, conseiller de la communauté de Mingan

L'organisatrice de la manifestation, Anouk Michel, s'estime fière de la mobilisation des membres de sa communauté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec