•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La lutte pour les circonscriptions minoritaires en N.-É franchit une étape

Les bureaux de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse.

Radio-Canada

La Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse (FANE) rencontre les avocats et les codemandeurs, vendredi, dans le projet de poursuite contre le gouvernement provincial.

La FANE a présenté au gouvernement provincial un préavis de poursuite en décembre, quand la loi sur la refonte des circonscriptions électorales a été adoptée.

La réforme prévoit notamment l'abolition des trois circonscriptions acadiennes minoritaires, de même que la circonscription favorisant l'élection de candidats noirs. Les communautés acadiennes s'opposent vivement à ces changements.

Marie-Claude Rioux, directrice générale de la FANE, explique que la réunion de vendredi a un but de coordination. Il s'agit de préparer les documents nécessaires pour la cause et formuler la stratégie.

Les codemandeurs représentent les circonscriptions de Clare, de Richmond et d'Argyle, qui sont abolies par la réforme. Ils vont se présenter en cour afin d'expliquer l'importance de ces circonscriptions pour les communautés acadiennes.

Un codemandeur de Chéticamp a également été invité. Le président de la FANE, Justin Mury, explique qu'il est important d'avoir un représentant acadien qui ne provient pas des circonscriptions en question. Selon M. Mury, ces circonscriptions représentent d'une certaine façon tous les Acadiens de la province.

Marie-Claude Rioux ajoute que si les plaignants remportent leur cause, cela pourrait mener à la création d'une autre circonscription dite protégée dans la région de Chéticamp.

La poursuite en tant que telle sera déposée en cour dans les prochains mois. La FANE demandera qu'elle ait lieu en français.

Politique provinciale

Société