ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Idle No More : des centaines de personnes ont manifesté un peu partout en Atlantique

Manifestation Idle No More à Edmundston, N.-B.

Radio-Canada

Du nord au sud, les autochtones ont clamé haut et fort leur soutien au mouvement Idle No More.

Environ 400 autochtones ont bloqué le pont qui relie Pointe-à-la-Croix au Québec à Campbellton au Nouveau-Brunswick.

Ils étaient accompagnés de résidents de plusieurs municipalités du Québec et du Nouveau-Brunswick.

Des manifestants de tous âges ont traversé le pont interprovincial J. C. Van Horne, au rythme de la musique traditionnelle.

Pour nous autres, c'est très important de démontrer l'unité dans la région, et de supporter les efforts de Idle No More.

Darcy Gray, Première nation de Listuguj

À Fredericton, plus d'une centaine d'autochtones ont dénoncé le projet de loi C-45 devant le bureau du ministre fédéral Keith Ashfield.

Là comme ailleurs, les autochtones de plusieurs communautés ont reçu l'appui de non-autochtones.

Des manifestants à Edmundston au Nouveau-Brunswick

Des manifestants à Edmundston au Nouveau-Brunswick

Photo : Étienne Dumont/Radio-Canada

Dans le ciel d'Edmundston, comme un esprit aérien un aigle a survolé un autre rassemblement de soutien.

« On ne veut pas que ça devienne comme l'Alberta avec les sables bitumineux, on veut que nos cours d'eau continuent à être protégés, et les terres aussi. » - Lyne Pelletier, Première nation malécite du Madawaska

« C'est une cause qui devrait toucher l'ensemble des citoyens du canada » affirme, Patrick Lavoie de l'Association générale des étudiants de l'Université de Moncton, campus d'Edmundston

Trafic ferroviaire perturbé

Manifestation Idle No More, Millbrook, N.-É.

Manifestation Idle No More, Millbrook, N.-É.

Des partisans du mouvement Idle No More en Nouvelle-Écosse ont aussi bloqué le chemin de fer près de Truro, vendredi.

Des Autochtones de la communauté de Millbrook ont placé des objets sur la voie vers 13 h. Selon le chef Bob Gloade, le blocage va se poursuivre jusqu'à 17 h.

Le train de Via Rail ne pouvant circuler, une cinquantaine de passagers ont quitté Halifax à bord d'autobus pour reprendre le train à partir de Truro. Selon Via Rail, le train n'accuse que 17 minutes de retard.

Le mouvement Idle No More

Le mouvement Idle No More (la passivité, c'est fini ) dénonce plusieurs politiques fédérales conservatrices, notamment la Loi de 2012 sur l'emploi et la croissance. Cette dernière redéfinit la protection des eaux navigables et modifie la façon de déterminer l'utilisation des terres des réserves.

« Les Premières Nations, avec cette nouvelle loi-là, on n'a plus rien à dire sur les terres au Canada pour la protection de nos richesses naturelles. C'est un genre de génocide qu'il est en train de faire avec toutes ces nouvelles lois-là. On perd tous nos droits ancestraux et on ne veut pas ça ». - Lyne Pelletier, une manifestante de la communauté malécite de Madawaska

Les Autochtones affirment aussi que le gouvernement fédéral ne les consulte pas suffisamment. Le mouvement a aussi pour but d'attirer l'attention sur les problèmes sociaux et économiques des communautés autochtones.

Avec les informations de La Presse canadienne

Société