•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un sauvetage frôle le désastre dans le Nord canadien

Carte montrant Gillam, au Manitoba et Arviat, au Nunavut.

Arviat, au Nunavut, se trouve à plus de 500 km au nord de Gillam, au Manitoba et borde la baie d'Hudson.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Trois personnes sont traitées pour hypothermie à l'hôpital à la suite de l'enfoncement dans la glace d'un hélicoptère envoyé du Manitoba pour sauver deux chasseurs de phoques au Nunavut.

Selon une porte-parole de l'Aviation royale du Canada, le Bell 206 Jet Ranger, un appareil civil appartenant à la compagnie manitobaine Custom Helicopter, a été dépêché pour secourir les deux chasseurs en détresse.

Ceux-ci étaient prisonniers d'un floe, une plaque de glace détachée de la banquise et flottant librement au large de la rive ouest de la baie d'Hudson mercredi après-midi.

« L'hélicoptère civil, nolisé depuis Gillam au Manitoba, a brisé la glace après avoir atterri sur le radeau de glace pour secourir deux chasseurs en détresse qui manquaient à l'appel », a expliqué le major Isabelle Robitaille, officier supérieur des affaires publiques de la 1re Division aérienne du Canada.

« Il a atterri, la glace s'est brisée, et il a ensuite commencé à couler [...] Puis les chasseurs se sont dirigés vers l'hélicoptère et selon notre compréhension, ont aidé à sortir le pilote de l'hélicoptère. Puis, notre technicien en recherche et sauvetage s'est jeté à l'eau et a aidé à stabiliser la personne qui était dans l'eau », a encore expliqué le major Robitaille.

Elle a précisé qu'un deuxième hélicoptère, qui était déjà en route pour porter main forte au secouristes, a ensuite emmené les deux chasseurs et le pilote.

Les trois hommes sont hospitalisés à Arviat, au Nunavut, où ils sont traités pour une hypothermie. Mercredi, les températures à Arviat frôlaient les -50 degrés Celsius, avec le facteur éolien.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) au Nunavut a tenu une conférence de presse à Iqaluit à propos de l'accident de mercredi. Le surintendant en chef de la GRC dans la région, Hilton Smee, a souligné que le Bureau de la sécurité des transports du Canada enquêtait sur l'incident.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !