•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Phoenix Sinclair : un témoin dresse un sombre portrait de Samantha Kematch

La petite Phoenix Sinclair a été tuée par sa mère, Samantha Kematch, et son compagnon, Karl McKay, en 2006.

La petite Phoenix Sinclair a été tuée par sa mère, Samantha Kematch, et son compagnon, Karl McKay, en 2006.

Photo : Commission d'enquête

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un témoin à la Commission d'enquête sur la mort de Phoenix Sinclair, a fait des déclarations choquantes mercredi, notamment sur la relation entre Samantha Kematch et Karl McKay. Ce témoin, dont l'identité est protégée par la Commission, était ami de Samantha Kematch et la connaissait depuis l'adolescence.

Au cours d'une déposition difficile et chargé en émotion, cette personne a raconté avoir connu une vie similaire à celle de Samantha Kematch, la mère de Phoenix Sinclair : elle a vécu dans des foyers d'accueil quand elle était jeune puis a été confrontée aux services sociaux une fois devenue adulte.

En 2004, cette personne savait que Mme Kematch vivait avec Karl McKay. Elle a raconté comment Mme Kematch lui avait confié un jour avoir peur de rentrer chez elle parce qu'elle avait utilisé de l'argent donné par Karl McKay pour acheter de la drogue alors qu'elle devait l'employer pour aller à l'épicerie.

Bien que le témoin ait été l'ami proche de Samantha Kematch, elle n'a rencontré Phoenix qu'à deux reprises. Elle a affirmé que le sort de Phoenix la préoccupait du fait qu'elle passe autant de temps en présence de M. McKay. Elle soupçonnait ce dernier d'avoir agressé sexuellement l'enfant et de l'avoir maltraité.

Selon les instructions de la Commission, l'identité de certains témoins doit être protégée. Elle va jusqu'à interdire la divulgation du genre des témoins ainsi protégés.

Cette personne affirme avoir tenté en vain de persuader Samantha Kematch de quitter Karl McKay et elle dit avoir offert de s'occuper de Phoenix. La situation a fini par se détériorer au point où le témoin a décidé de contacter anonymement le centre d'appel d'urgence des services sociaux.

Cela n'a pas eu l'effet escompté selon le témoin, car on lui a indiqué qu'il était obligatoire qu'elle décline son identité afin que sa déclaration soit prise au sérieux.

Peu après, Samantha Kematch lui a confié qu'elle avait l'intention d'aller vivre sur une réserve afin d'échapper au contrôle des services à l'enfance, ce qu'elle a fini par faire en partant s'installer à Fisher River.

Lorsque Mme Kematch revenait à Winnipeg et que le témoin demandait des nouvelles des enfants et de Phoenix, Mme Kematch répondait simplement que tout allait bien, et ce, même après la mort de la petite fille.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !