•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des adolescentes auraient été contraintes à la prostitution à Edmonton

Deux hommes accusés de traite d'une personne mineure
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Trois hommes ont été arrêtés en Alberta dans deux affaires de prostitution distinctes qui auraient impliqué une mineure de Saskatoon.

Dans le premier cas, un homme de 25 ans aurait incité une adolescente à quitter la Saskatchewan pour venir à Edmonton. Ali Saghafi aurait convaincu sa victime au moyen de conversations sur Internet.

Une fois arrivée en Alberta, la jeune fille aurait été battue, enfermée dans la salle de bain d'une chambre d'hôtel et forcée à se prostituer.

Selon la police, elle aurait échappé à ses ravisseurs en prétextant s'éloigner pour acheter une boisson gazeuse.

L'adolescente a été retrouvée pieds nus dehors par un automobiliste qui a rapidement appelé les autorités.

Dans le deuxième cas, une fille de 18 ans aurait également été obligée de se prostituer dans une chambre d'hôtel d'un quartier de l'ouest d'Edmonton, après y avoir été attirée par une adolescente.

La police a depuis arrêté Hamid Fazli Ghejlou, 31 ans, et Shahin Ranjbar, 23 ans. Les suspects doivent répondre à plusieurs accusations, dont la traite de personnes et le fait de vivre des produits de la prostitution.

Appel à la vigilance

La directrice de ACT Alberta, Andrea Burkhart, en entrevue dans les studios de CBC/Radio-Canada à Calgary, le 5 janvier 2013.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Selon Andrea Burkhart, dont la coalition contre la traite de personnes réunit le gouvernement, des ONG et des forces de l'ordre, le phénomène n'est pas nouveau en Alberta et n'est pas réservé qu'aux femmes.

Tant le Service de police de la ville d'Edmonton que des experts sur la question mettent les parents en garde contre le genre de stratagème qu'auraient utilisé les personnes arrêtées cette semaine.

« Il y a plusieurs hôtels, ce qui est typique de l'industrie. Ils vont çà et là, partout où sont leurs contacts, partout où leurs clients les amènent », a exposé le porte-parole de la police, Scott Pattison.

Selon la directrice générale de la coalition contre la traite de personnes ACT Alberta (Action Coalition on Human Trafficking Alberta), le phénomène n'est pas nouveau et n'est pas réservé qu'aux jeunes filles et aux femmes.

« Nous avons vu des cas en Alberta où des hommes adultes ont été victimes de la traite de personnes. En fait, il y a eu un cas majeur - les accusations ont été portées cet été - où 60 hommes ont été victimes de traite », a affirmé Andrea Burkhart, dont la coalition, financée par Justice Alberta, réunit représentants gouvernementaux, ONG, organisations communautaires et forces de l'ordre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !