•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ex-représentante Gabrielle Giffords, blessée par balle, se rend à Newtown

Gabrielle Giffords, l'ancienne représentante du huitième district de l'Arizona à la Chambre des représentants des États-Unis, en visite à l'école de Newtown, au Connecticut, où s'est déroulé une tuerie le 14 décembre 2012

Gabrielle Giffords, l'ancienne représentante du huitième district de l'Arizona à la Chambre des représentants des États-Unis, en visite à l'école de Newtown, au Connecticut, où s'est déroulé une tuerie le 14 décembre 2012

Photo : Jason Rearick

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'ancienne représentante américaine Gabrielle Giffords, grièvement blessée lors d'une fusillade en Arizona en 2011, a visité vendredi la ville du Connecticut où un homme armé a tué 26 personnes dans une école primaire en décembre.

Mme Giffords a rencontré le sénateur Richard Blumenthal, la lieutenante-gouverneure Nancy Wyman et le président du comité exécutif de Newtown, selon une porte-parole du comité.

Gabrielle Giffords était accompagnée par son mari, l'astronaute Mark Kelly. Elle a rencontré plus tard dans la journée des proches de certaines victimes de Newtown.

Madame Giffords a subi de graves blessures à la tête et est devenue partiellement aveugle et paralysée du bras droit après l'attaque dont elle a été victime. Un homme armé avait ouvert le feu alors qu'elle rencontrait ses électeurs à l'extérieur d'une épicerie de Tucson le 8 janvier 2011.

Le juge fédéral en chef de l'Arizona et cinq autres personnes avaient été tuées. L'attaque a aussi fait 13 blessés, dont Gabrielle Giffords.

Le tireur, Jared Lee Loughner, a plaidé coupable à 19 accusations fédérales et a été condamné à sept peines de prison à vie consécutives, plus 140 années de détention additionnelles.

 
Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !