•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'opposition d'Autochtones au projet de loi C-45 se poursuit

Manifestations autochtones dans les Maritimes

Manifestations autochtones dans les Maritimes

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des groupes d'Autochtones ont perturbé la circulation routière à divers endroits aux Maritimes, vendredi, pour exprimer leur opposition au projet de loi fédérale C - 45.

Une centaine d'autochtones des Premières nations de d'Elsipogtog, Richibouctou et Indian River ont bloqué partiellement la route 11 à la hauteur de Rexton au Nouveau-Brunswick. Ils dénoncent les projets de loi omnibus C-38 et C-45 du gouvernement Harper.

Ces gestes font partie d'une série de manifestations organisées par des Autochtones au pays.

Ces projets de loi vont toucher nos droits de pêche, la protection de nos terres et l'eau potable selon Buffy Peters, membre de la Première Nation d'Elsipogtog.

Des manifestations se sont aussi déroulées dans la région de Rexton, Tobique, Pointe-à-la-Croix au Québec et à Millbrook en Nouvelle-Écosse.

Buffy Peters, membre de la Première Nation d'ElsipogtogAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Buffy Peters, membre de la Première Nation d'Elsipogtog

« Nous voulons nous faire entendre, le gouvernement ne respecte pas son devoir en adoptant des lois sans consulter les Premières Nations », déplore Buffy Peters.

Les autochtones ont reçu l'appui de quelques Acadiens.

« C'est ben important parce qu'on se supporte tous on vient tous de la même place, si ce n'était pas des natives on ne serait pas ici, si ça n'était pas d'eux, les Acadiens on ne serait pas ici. » - Maurice Martin, manifestant

Les manifestations se poursuivront encore pendant 3 autres journées. Le mouvement de contestation autochtone « Idle No more » s'étend désormais à l'échelle nationale.

Un membre d'Elsipogtog au Nouveau-Brunswick a d'ailleurs rejoint la chef de la Réserve d'Attawapiskat qui a commencé une grève de la faim à Ottawa pour pousser le gouvernement Harper à respecter les traités autochtones.

Le projet de loi C-45, qui compte plus de 400 pages, changera un large éventail de lois, notamment en matière de protection environnementale, de pêche, de soins de santé, d'assurance-emploi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie