•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les maisons funéraires Lépine Cloutier et Urgel Bourgie redeviennent québécoises

L'entreprise de services funéraires le Groupe Athos confirme ce que Radio-Canada a annoncé la semaine dernière. Le groupe acquiert les entreprises Lépine Cloutier de Québec et Urgel Bourgie de la région de Montréal.

Ces maisons funéraires appartenaient depuis 2002 à l'entreprise canadienne Services commémoratifs Célebris.

Le président-directeur général, Michel Boutin, refuse de dévoiler le montant exact de cette acquisition. Cependant, selon nos informations, il s'agirait d'une somme d'au moins 50 millions de dollars.

Grâce à cette transaction de plusieurs dizaines de millions de dollars, le Groupe Athos devient un joueur majeur dans le domaine funéraire au Québec. Il détiendra 45 % du marché funéraire à Québec et 25 % à Montréal. Le nombre d'employés du groupe devrait passer d'une vingtaine à près de 500.

Le Groupe Athos entend maintenant développer un réseau dans les principales villes du Québec, a précisé son président-directeur général, Michel Boutin.

Plusieurs petits salons funéraires de quartier disparaîtront au profit de centres qui offriront tous les services. « Une chapelle pour faire des cérémonies, une salle de réception où les familles reçoivent des condoléances, des aires de jeux pour les enfants, un columbarium, aujourd'hui, c'est ce que les gens recherchent », a expliqué Jean Guay, le directeur général du Complexe de la Cité Athos.

C'est une transaction qui réjouit aussi la direction de Lépine Cloutier et Urgel Bourgie. « C'est vraiment important dans notre développement. Nos deux entreprises servent à peu près 10 000 familles par année. Le fait de redevenir québécois va nous redonner ce qu'on a manqué dans les dernières années », a commenté Yvan Rodrigue, le président de Lépine Cloutier et Urgel Bourgie.

Québec

Affaires