•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Susan Rice renonce à la succession d'Hillary Clinton

L'ambassadrice des États-Unis à l'ONU, Susan Rice, en octobre 2010

L'ambassadrice des États-Unis à l'ONU, Susan Rice, en octobre 2010

Photo : AFP / Ashraf Shazly

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'ambassadrice des États-Unis à l'ONU Susan Rice ne succédera pas à HIllary Clinton comme secrétaire d'État. Susan Rice a renoncé au poste après une levée de boucliers de parlementaires républicains.

Le président Barack Obama a dénoncé les attaques « injustes » contre Mme Rice, qui restera à la tête de la représentation américaine aux Nations unies, a-t-il précisé. Il a salué une haute fonctionnaire « extraordinairement capable, patriote et passionnée ». Il a aussi estimé que sa décision de ne pas briguer la succession d'Hillary Clinton au département d'État démontrait « sa force de caractère ».

Mme Rice a été la cible de critiques de parlementaires républicains en raison de ses prises de position après l'attaque contre le consulat américain de Benghazi en Libye.

Au coeur de la controverse se trouve la déclaration de Mme Rice, affirmant que ces actes de violence étaient le résultat spontané d'une foule mise en colère par un film antimusulman tourné aux États-Unis et diffusé sur YouTube. Mme Rice dit s'être fiée à des informations fournies par des services de renseignement, informations qui ont plus tard été discréditées.

 . 

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !