•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grève de la faim : Theresa Spence obtient l'attention d'un ministre

Theresa Spence au Economic Club of Canada

Theresa Spence au Economic Club of Canada

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

Le ministre fédéral des Affaires autochtones, John Duncan, a offert de rencontrer la chef de la communauté autochtone d'Attawapiskat, qui a entamé une grève de la faim, lundi.

Theresa Spence a cessé de se nourrir, il y a plus de 24 heures, afin d'attirer l'attention de Stephen Harper et de la reine d'Angleterre, au sujet des droits issus des traités autochtones.



Selon elle, les problèmes vont bien au-delà du territoire d'Attawapiskat. La chef ajoute que le gouvernement Harper a lancé un « vigoureux programme législatif d'assimilation », qui va à l'encontre de la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones.

Récemment, le gouvernement fédéral a adopté sa loi omnibus dans laquelle il apporte des changements à la Loi sur les Indiens.

Certains de ces changements, pour lesquels les Premières Nations n'auraient pas été consultées, ne seraient pas étrangers à cette grève de la faim, selon le professeur spécialiste en droit autochtone à l'Université d'Ottawa, Sébastien Grammond. « C'est une surprise pour eux de voir que dans le projet de loi omnibus, il y avait des dispositions qui modifiaient la Loi sur les Indiens », précise-t-il.

Theresa Spence accuse également le cabinet de M. Duncan de désinformation, concernant les réalités qui touchent les membres des Premières Nations du Canada.

« Ils n'ont personne »

Le député néodémocrate Charlie Angus appuie Theresa Spence dans son combat. Il affirme que les Autochtones n'ont personne avec qui négocier. « Ils doivent présenter leurs demandes à des ministres, qui leur répondent n'avoir aucun pouvoir », déplore le député de Timmins-Baie James.

Les demandes d'entrevues adressées au premier ministre Stephen Harper ont été redirigées au ministre des Affaires autochtones.

Le ministre John Duncan a accepté de rencontre Theresa Spence. Il lui offre également d'envoyer un secrétaire parlementaire à Attawapiskat pour assurer que la communauté est tout ce dont elle a besoin pour l'hiver.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Société