•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Phoenix Sinclair : Steve Sinclair livre un témoignage poignant

La petite Phoenix Sinclair a été tuée par sa mère, Samantha Kematch, et son compagnon, Karl McKay, en 2006.

La petite Phoenix Sinclair a été tuée par sa mère, Samantha Kematch, et son compagnon, Karl McKay, en 2006.

Photo : Commission d'enquête

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le père de Phoenix Sinclair, Steve Sinclair, a témoigné publiquement mercredi, pour la première fois, de sa situation familiale et de son histoire lors des audiences de la commission d'enquête sur la mort de la petite, qui se déroulent à Winnipeg.

Après avoir offert des condoléances à Steve Sinclair, la commission d'enquête sur la mort de la petite a passé en revue mercredi la chronologie des événements précédant sa mort.

À la fin de l'interrogatoire de l'avocate de la commission, le père de Phoenix Sinclair pleurait.

Phoenix Sinclair a été placée en foyer d'accueil dès sa naissance parce que les services à l'enfance doutaient des aptitudes parentales de ses parents biologiques, Steve Sinclair et Samantha Kematch.

M. Sinclair a néanmoins affirmé qu'il a entamé des démarches très rapidement, afin que sa fille soit placée sous sa garde parce qu'il ne voulait pas que Phoenix connaisse la même enfance que lui.

La méfiance envers les services sociaux

Steve Sinclair a raconté à la commission qu'au cours de sa jeunesse, il a changé de famille d'accueil à plusieurs reprises. À cause de cette expérience douloureuse, il a développé un sentiment de méfiance à l'égard des services sociaux.

Il a ensuite expliqué que c'était la raison pour laquelle il s'était parfois montré réticent à coopérer avec les travailleurs sociaux qui, selon lui, « ne faisaient pas nécessairement les meilleurs choix ».

« Après sa naissance, je suis tombé en amour avec elle [Phoenix]. Je ne voulais pas qu'elle soit placée en famille d'accueil », a-t-il expliqué.

Après sa rupture avec la mère de sa fille, Samantha Kematch, il s'est occupé de l'enfant. Il raconte que de nombreux travailleurs sociaux ont été impliqués dans le dossier.

« Les travailleurs sociaux changeaient tellement souvent que c'était devenu difficile de savoir à la fin lesquels nous étaient attribués », dit-il, citant à titre d'exemple le fait qu'il ne se souvienne pas du nom de toutes les travailleurs sociaux avec qui il a été en contact.

2004 : l'année de la rupture

En 2004, Phoenix Sinclair passait le plus clair de son temps chez Rohan Stephenson et Kim Edwards.

Un jour, sa mère biologique, Samantha Kematch est venue la chercher pour l'après-midi et elle ne l'a pas ramenée. Après quelques jours sans nouvelles, Steve Sinclair a contacté les services à l'enfance pour savoir où Mme Kematch habitait.

Il a cependant fini par se résoudre à l'idée que ce soit son ancienne compagne qui s'occupe de leur fille, car il avait l'impression qu'elle avait changé et que Phoenix ne courait aucun danger.

« J'ai arrêté d'y penser. Pourquoi Samantha ne pourrait pas s'en occuper, n'est-ce pas ce que les mères font après tout? », a affirmé M. Sinclair.

Après ces événements en 2004, Steve Sinclair n'a plus jamais revu sa fille Phoenix. Celle-ci est morte en 2005.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !