•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ministère de la Santé de C.-B. n'imposera pas de vaccin à ces travailleurs comme prévu

Chargement de l’image

Un vaccin contre la grippe.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement de la Colombie-Britannique a décidé de ne pas obliger les travailleurs de la santé à se faire vacciner contre la grippe comme il l'avait annoncé en août dernier.

Le ministère de la Santé a annoncé mardi que, pour la première année d'entrée en vigueur de la nouvelle politique, il allait encourager plutôt qu'obliger les travailleurs de la santé à se faire vacciner.

Le sous-ministre de la Santé, Graham Whitmarsh a envoyé une lettre aux directeurs des régies de santé de la province leur expliquant que certaines mesures incluses dans la politique ne seraient pas imposées cette année.

La politique annoncée en août et entrée en vigueur le 1er décembre oblige les travailleurs de la santé qui sont en contact avec des patients à se faire vacciner ou à porter un masque.

Ceux qui contreviennent à la politique pouvaient être sujets à un processus disciplinaire.

Plusieurs syndicats représentants des travailleurs de la santé ont déposé un grief soutenant que la politique était une atteinte à la vie privée des travailleurs.

Le président de l'Association des sciences de la santé, un des syndicats à l'origine du grief, a déclaré que son syndicat était heureux de la décision du ministère de la Santé de changer son approche dans ce dossier.

Il a ajouté que son syndicat serait heureux de travailler avec le ministère pour mettre en place une politique de prévention de la grippe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !