•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les sacs de plastique échappent à l'extinction à Toronto

Sacs de plastique dans les mains d'un passant.
Photo: La Presse canadienne / Jae C. Hong
Radio-Canada

Alors que Toronto faisait face à des poursuites judiciaires, le conseil municipal de la Ville est revenu, mercredi, sur sa décision de bannir les sacs jetables à partir de janvier.

Avant le vote, les conseillers s'étaient réunis à huis clos pour solliciter les conseils de l'avocate en chef de la Ville au sujet des deux poursuites de l'industrie du plastique et de dépanneurs auxquelles la Municipalité s'exposait, advenant l'entrée en vigueur de l'interdit en 2013.

Certains élus ont alors jugé qu'il n'était pas fortuit d'aller de l'avant, même si l'interdit avait des mérites en terme de protection de l'environnement.

Le conseil a, néanmoins, adopté une motion forçant le comité des travaux publics à étudier de nouveau la question en juin.

Pour le maire, Rob Ford, il s'agit d'une victoire. Il avait vivement dénoncé les décisions antérieures du conseil d'imposer une surcharge de 5 cents sur les sacs de plastique pour ensuite les interdire complètement. Ironiquement, un de ses alliés était à l'origine de l'interdit adopté, sans consultations publiques, l'été dernier.

L'Association des dépanneurs de l'Ontario menaçait de traîner la Ville devant les tribunaux, qualifiant la mesure « d'injuste et mal pensée ».

Les environnementalistes soulignaient, eux, que le nombre de sacs jetables utilisés à Toronto avait chuté de 53 % après l'imposition d'une surcharge, en 2009.

Sur le même sujet :

Affaires municipales

Politique