•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Whitehorse : les Premières Nations mettent en garde l'industrie minière

mine Minto Yukon

Opérations minières à la mine Minto au Yukon.

Photo : capstonemining.com

Radio-Canada

Les relations entre les Premières Nations et le gouvernement du Yukon ont occupé les discussions dans le cadre du quarantième Colloque des sciences de la terre qui a pris fin mercredi à Whitehorse.

L'exploration minière est à la baisse au Yukon, mais l'exploitation a augmenté et plus de 40 % des employés des trois mines en activité sur le territoire sont des Yukonnais.

Pour clôturer l'événement, deux ministres, dont le ministre de l'Énergie Brad Cathers, ont présenté leur nouveau plan de développement de la région du bassin versant de la rivière Peel aux membres de l'industrie.

Les Premières Nations lancent un avertissement

Le chef des Tr'ondek Hwech'in, Eddie Taylor, qui n'a pas eu le droit de s'exprimer lors de la présentation, a tenu à souligner que l'industrie minière ne doit pas oublier que les ministres territoriaux ne parlent pas au nom des Premières Nations.

Il a noté que celles-ci veulent travailler avec l'industrie minière, mais selon leurs propres règles et non celles du territoire.

Plus tôt cette semaine, les Premières Nations Kaska ont annoncé leur intention d'interdire toute exploration minière sur leur territoire ancestral si le gouvernement du Yukon adopte des changements à la loi sur le pétrole et le gaz naturel auxquels ils s'opposent.

Elles estiment qu'en l'absence de la signature d'un traité final, elles ne sont pas liées par cette loi, pas plus qu'à la loi sur les évaluations environnementales du Yukon.

Le chef Liard McMillan de la Première Nation Liard, membre des Kaska, a quant à lui souligné qu'il serait imprudent d'investir dans le développement minier d'un territoire qui fait toujours l'objet de négociations territoriales.

La Chambre des mines est optimiste

Pour sa part, la Chambre des mines du Yukon soutient que les relations entre le gouvernement et les Premières Nations du Yukon n'affectent pas les investissements.

Dans une présentation dans le cadre du Colloque, Claire Derome, membre du conseil d'administration de l'organisme, a rappelé que de nombreux membres des premières nations occupent des emplois dans l'industrie.

Elle a également noté qu'une des trois mines en activité, la mine Minto, est située sur les terres ancestrales de la Première Nation Selkirk.

La Chambre des mines est par ailleurs en négociation auprès de deux premières nations du territoire pour une collaboration accrue.

D'après un reportage de Claudiane Samson.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Économie