•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sept-Îles : l'opposition au projet Mine Arnaud prend de l'ampleur

Séance d'information sur le projet de Mine Arnaud

Séance d'information sur le projet de Mine Arnaud

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plus de 400 personnes ont assisté, mardi soir, à la soirée d'information organisée par les opposants au projet de Mine Arnaud

L'appel à la mobilisation lancé par le Comité de citoyen du canton Arnaud, le Regroupement pour la sauvegarde de la baie et le Comité de défense de l'air et de l'eau semble avoir été entendu.

L'auditorium de l'école secondaire Manikoutai débordait. Le public a écouté attentivement la présentation des trois groupes citoyens reconnus pour leur opposition au projet de mine d'apatite à ciel ouvert.

L'organisateur de la soirée, Réjean Porlier, a interpellé le maire de Sept-Îles, Serge Lévesque, qui avait décidé de ne pas participer à la rencontre. « Il va falloir, a lancé M. Porlier, qu'il comprenne une chose, ce n'est plus un groupuscule. Il va falloir qu'il sorte ça de son vocabulaire. Il fait face à des citoyens et de plus en plus de citoyens. »

M. Porlier a ajouté qu'il était convaincu que d'autres citoyens rejoindront au (le) mouvement de contestation : « Je suis convaincu que le gros bon sens va faire en sorte qu'ils vont se ramener de notre côté. »

La présentation s'est terminée par une salve d'applaudissements destinée à Nicole Kirouac, connue pour son engagement contre la mine d'or à ciel ouvert à Malartic, en Abitibi.

Mme Kirouac croit que la mobilisation de la population de Sept-Îles peut faire une différence. « Je ne pense pas, a-t-elle commenté, que tout est joué. J'ai vu depuis un an, un an et demi, beaucoup de projets qui n'étaient peut-être pas rendus au stade de la Mine Arnaud. Mais quand la population a décidé de dire non. Le conseil municipal a emboîté le pas. »

Les organisateurs ont profité de l'occasion pour lancer une pétition qui exige la tenue d'un référendum sur le projet de Mine Arnaud.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec