•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Emballage : l'industrie de l'alimentation est inquiète

Ketchup

Photo : La Presse canadienne / AP Photo/Amy Sancetta

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le lobby de l'alimentation du comté d'Essex, dans le sud de l'Ontario, tente de convaincre le gouvernement fédéral de ne pas déréglementer le format d'emballage des aliments.

Les maires des villes de Tecumseh, de Leamington et de Kingsville ainsi que des représentants de l'industrie ont rencontré lundi le député conservateur d'Essex, Jeff Watson.

Ils craignent que la déréglementation dans le domaine de l'alimentation n'entraîne des pertes d'emplois. Les maires et l'industrie allèguent que des changements mettraient les entreprises ontariennes qui transforment les aliments en compétition avec leurs homologues américains, à moins qu'elles n'adoptent les formats d'emballage des États-Unis.

Les maires craignent le pire

Le maire de Kingsville, Nelson Santos, craint que les entreprises ne déménagement tout simplement au sud de la frontière au lieu d'investir des millions de dollars afin de modifier leurs chaînes de production.

Des choix difficiles attendent les transformateurs d'aliments estime Gary McNamara, maire de Tecumseh.

« Plusieurs de ces compagnies sont des multinationales, vont-elles investir des sommes colossales pour changer leurs lignes de productions ? Je ne crois pas », dit-il.

Le député Jeff Watson souligne que la rencontre lui a ouvert les yeux et qu'il comprend désormais mieux la situation.

« Je ferai de mon mieux pour que les entreprises canadiennes ne subissent pas de conséquences négatives », affirme-t-il.

La semaine dernière, Meagan Murdoch, porte-parole du ministre de l'Agriculture Gerry Ritz, a annoncé que les transformateurs d'aliments qui voudront se rééquiper pourraient faire une demande de subvention « s'ils souhaitent améliorer leurs systèmes et devenir plus compétitifs ».

L'industrie de la transformation des aliments n'est pas légalement tenue de modifier le format de ses emballages.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !