•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cérémonie du coquelicot blanc à Gatineau

u Lacombe a assisté à la cérémonie du coquelicot blanc

Un premier rassemblement du coquelicot blanc a réuni une trentaine de personnes à Gatineau, dimanche, au Monument pour la paix. Cette cérémonie parallèle organisée dans le cadre du jour du Souvenir, avait pour objectif de commémorer toutes les victimes de la guerre, pas seulement les militaires.

Le symbole a fait son apparition dans la région l'année dernière. Il vise surtout à commémorer la mort de civils au cours de conflits armés.

Mais les organisateurs ne s'en cachent pas, la fleur blanche porte aussi un message politique. Ils croient que la classe politique a déformé la signification du coquelicot rouge.

Le 11 novembre est devenu une journée où on souligne nos avancées militaires. Pour nous, ça dénature l'idée du jour du Souvenir, qui était à la base un incitatif à la paix. C'était une journée où on voulait se souvenir des atrocités de la guerre, mais surtout souligner qu'on ne voulait plus revivre ces atrocités-là.

David Clément, coorganisateur de l'événement

De son côté, la Légion canadienne d'Aylmer indique qu'il s'agit d'un symbole propre aux Forces armées et ne croit pas qu'il fasse de nos jours la promotion de la guerre.

Ottawa-Gatineau

Société