•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des étudiants demandent à l'Université d'Ottawa de lutter davantage contre le racisme

Le pavillon Tabaret de l'Université d'Ottawa (vue de côté).

Le pavillon Tabaret de l'Université d'Ottawa (vue de côté).

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un groupe d'étudiants demande à l'Université d'Ottawa d'être plus proactive dans sa lutte contre le racisme, après que des graffitis à teneur raciste eurent été inscrits sur une porte de toilettes de la faculté de droit.

L'Association des étudiants noirs en droit de l'Université d'Ottawa demande la création d'un comité pour entendre les plaintes étudiantes relatives à la discrimination. Elle demande aussi que tous les étudiants reçoivent obligatoirement une formation contre la discrimination.

Nos membres sont vraiment fâchés à cause de l'événement récent. C'est l'occasion pour nous de dire que nous sommes contre le racisme, contre la discrimination.

Une citation de :Saron Gebressellassi, porte-parole de l'Association des étudiants noirs en droit

Pour l'étudiante Saron Gebressellassi, porte-parole de l'Association des étudiants noirs en droit, le graffiti à caractère raciste fait suite à une série d'événements et de commentaires racistes survenus durant la session.

L'administration de l'établissement a qualifié ces actes de vandalisme de « lâches ». Depuis l'incident, le recteur de l'Université d'Ottawa, Allan Rock, a rencontré le président de l'Association des étudiants noirs en droit, Christien Levien.

M. Levien a dit apprécier le geste du recteur. Il espère maintenant que l'établissement suivra les recommandations de son groupe. L'Association tient une conférence de presse vendredi après-midi pour dénoncer publiquement l'injustice raciale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !