•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bilinguisme : Brunswick News resserre la vérification de ses articles

Brunswick News

Les bureaux du journal Times & Transcript, de Brunswick News, à Moncton

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'entreprise Brunswick News adopte une nouvelle politique de révision des textes de ses journaux dans le dossier des langues officielles.

Tous les articles portant sur la langue, le bilinguisme spécifiquement, devront maintenant être vérifiés par le rédacteur en chef de Brunswick News, qui fait partie de la haute direction de l'entreprise. Ces textes ne seront donc plus seulement vérifiés par les pupitres comme c'était le cas auparavant.

Brunswick News possède tous les journaux anglophones de la province, ainsi que l'hebdomadaire francophone l'Étoile.

Cette semaine, une centaine de membres influents de la communauté acadienne ont soumis aux médias une lettre dans laquelle ils dénonçaient le traitement éditorial des quotidiens anglophones sur la question du bilinguisme. Brunswick News a défendu son respect des principes journalistiques dans ses pages éditoriales, jeudi matin, en publiant aussi la lettre en question.

Une décision qui fait réagir

L'Association acadienne des journalistes prend la situation au sérieux.

« Il faut demeurer vigilant parce qu'il ne faudrait pas que la liberté de travail des journalistes soit réduite, et il ne faudrait pas que le journaliste ne puisse plus faire son travail correctement. »

— Une citation de  Mathieu Roy-Comeau, AAJ

M. Roy-Comeau dit que les journalistes de Brunswick News, membres de l'association affirment qu'ils font leur travail comme ils veulent le faire.

« Le problème, c'est que maintenant ces dossiers linguistiques sont révisés par une personne qui est la même pour tous les journaux », explique Mathieu Roy-Comeau.

Jeanne D'Arc Gaudet est une signataire d'une lettre qui dénonce la façon dont les journaux Ivings ont traité la question du bilinguisme au cours des derniers mois. Selon elle, cette nouvelle politique à Brunswick News n'est pas une coïncidence.

« C'est que c'est une question qui est dérangeante, c'est une question qui dérange beaucoup de monde », explique Mme Gaudet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie