•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La saga de Laval et de Gilles Vaillancourt

Le maire vaillancourt
Radio-Canada

L'ex-maire de Laval, Gilles Vaillancourt, a été arrêté par l'Unité permanente anticorruption (UPAC) le 9 mai 2013 dans le cadre d'une opération qui s'est soldée par l'arrestation de 36 autres personnes, dont l'homme d'affaires Tony Accurso.

M. Vaillancourt fait face à plusieurs accusations, dont celle de gangstérisme. « À partir de maintenant, je vais consacrer mes énergies à préparer ma défense et à prouver mon innocence », a déclaré l'ex-maire à sa sortie du palais de justice.

Voici les noms, les fonctions occupées lors des actes et les chefs d'accusation auxquels devront répondre les 37 personnes arrêtées.

Gilles Vaillancourt a annoncé sa démission le 9 novembre 2012, après deux semaines de réflexion. Le 24 octobre, il avait quitté temporairement ses fonctions, invoquant des raisons de santé.

M. Vaillancourt siégeait au conseil municipal de Laval depuis 39 ans, dont 23 ans comme maire. De 1989 à 2009, il a été réélu sans interruption à la tête de la troisième plus grande ville au Québec.

Au cours des dernières années, il a été éclaboussé par diverses allégations. Des enquêtes de l'UPAC et de l'escouade Marteau avaient déjà conduit, en octobre 2012, à des perquisitions à sa résidence et à l'hôtel de ville.

Voici un aperçu des principaux événements impliquant le maire Vaillancourt.

Affaires municipales

Politique