•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les maires Labeaume et Tremblay contre la limitation des mandats

Le maire Régis Labeaume

Le maire Régis Labeaume

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les maires de Québec et Saguenay, Régis Labeaume et Jean Tremblay, s'opposent au projet de loi que veut présenter le Parti québécois (PQ) visant à limiter le nombre de mandats des maires à la tête des municipalités de plus de 5000 habitants de la province.

Le PQ croit que le fait de limiter à trois le nombre de mandats des maires permettrait de contribuer à enrayer la corruption au sein du monde municipal. Le gouvernement souhaite aller de l'avant avec un projet de loi présenté en 2010 qui prévoyait aussi limiter à deux les mandats des premiers ministres du Québec.

Le maire Labeaume ne croit pas que la limitation des mandats permettrait d'enrayer la corruption. « Je ne suis pas sûr que c'est démocratique », a-t-il déclaré. « Si tu es malhonnête là, ce n'est pas parce qu'il y a trois mandats que tu ne seras pas malhonnête. Tu vas commencer vite au deuxième ou au premier. Moi, je cherche la logique là-dedans. »

« Je trouve que ça n'a pas de sens. Et deuxième affaire, c'est un peu infantiliser la population. »

— Une citation de  Régis Labeaume

De son côté, le maire Tremblay déplore l'ingérence de Québec dans les affaires municipales. Il croit que le PQ fait fausse route et que c'est à la population de décider si un maire doit être réélu et non au gouvernement du Québec.

Âgé de 63 ans, M. Tremblay soutient qu'il n'a pas l'intention de quitter la vie politique municipale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !