•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coderre choisit la mairie de Montréal

Bob Rae et Denis Coderre

Bob Rae et Denis Coderre

Radio-Canada

Le député libéral fédéral de Bourassa, Denis Coderre, annonce qu'il renonce à briguer l'investiture du Parti libéral du Canada (PLC).

J'ai déjà dit que ce serait la chefferie ou la mairie. Et je vous dis que ce ne sera pas la chefferie.

Denis Coderre

Même s'il avoue son intérêt pour la mairie de Montréal, Denis Coderre refuse de confirmer sa candidature en prévision des élections de novembre 2013.

M. Coderre conservera son poste de député de Bourassa jusqu'à l'élection du prochain chef du PLC. Il continuera d'assumer ses fonctions de président du caucus et de porte-parole de la deuxième opposition en matière de transports, d'infrastructures et collectivités pour le PLC.

Je me suis engagé aujourd'hui envers mon chef, mon parti et mes collègues que je ne quitterai pas avant le choix du prochain chef. D'ici le printemps prochain, je serai député de Bourassa à temps plein.

Denis Coderre

Entre Montréal et Ottawa

« Il faut être loyal à son parti et avoir un certain sens du devoir », a déclaré Denis Coderre pour expliquer les raisons qui l'incitent à demeurer en poste à Ottawa tout en se portant officieusement candidat à la mairie de Montréal. Il a dû se défendre de demeurer en poste pour la simple raison de toucher son salaire en attendant le lancement de la campagne électorale montréalaise.

Le chef intérimaire du PLC, Bob Rae, est venu à sa rescousse. « Une période de réflexion, c'est normal, a-t-il déclaré. Mais il y a toujours un travail à faire pour le Parti libéral du Canada. M. Coderre a été très clair. Il a décidé de ne pas être candidat à la direction du PLC. [...] La question de la mairie est une question pour l'avenir. Il continuera sa réflexion quant à la mairie. »

Bob Rae et Denis Coderre

Bob Rae et Denis Coderre

Alors qu'il devrait officiellement annoncer sa candidature à la mairie de Montréal le 9 novembre prochain, à l'occasion d'un souper spaghetti, M. Coderre devra conserver son poste de député jusqu'à l'élection du nouveau chef du PLC en avril 2013. Une période de cinq mois au cours de laquelle il occupera vraisemblablement deux chaises.

Je ne suis pas maire en attendant, je ne suis pas futur maire en attendant. Ma job, c'est d'être député de Bourassa. Et, je ne marche pas entre deux eaux, vous me connaissez.

Denis Coderre

Bob Rae a refusé de commenter cette situation puisqu'elle demeure hypothétique.

Denis Coderre n'a pas voulu se prononcer sur la situation qui prévaut à la mairie de Montréal, mais il a tout de même indiqué que « Montréal mérite mieux ».

« Je suis député montréalais, je suis citoyen de Montréal depuis les 40 dernières années, j'aime Montréal, j'adore Montréal, je trouve désolant ce qui se passe. Mais on va laisser faire le travail de la commission. On va laisser faire les gens dans leur propre juridiction. Ma juridiction, moi, c'est d'être député de Bourassa », a-t-il conclu.

Politique