•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du béton qui s'autorépare

Du béton expérimental

Photo : Université technique de Delft

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Du béton expérimental dont les fissures se réparent par elles-mêmes a été mis au point par des chercheurs néerlandais.

Les chercheurs Henk Jonkers et Eric Schlangen de l'Université technique de Delft testent actuellement leur création à l'extérieur.

Ce béton nouveau genre contient des bactéries productrices de calcaire qui s'activent lorsque de l'eau s'infiltre dans la structure.

Exemple des dommages causés par des fissures dans le bétonAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Exemple des dommages causés par des fissures dans le béton

Photo : Université technique de Delft

Le nouveau matériau pourrait potentiellement augmenter la durée de vie du béton et permettre des économies importantes d'argent. Si les tests sont concluants, il pourrait être commercialisé d'ici 2 à 3 ans.

Le saviez-vous?

Le béton est le matériau de construction le plus utilisé au monde.

Un matériau plus robuste

À l'heure actuelle, les structures de béton doivent être renforcées avec de l'acier, en raison des fissures qui s'y forment avec le temps.

L'industrie de la construction tolère actuellement des fissures plus petites que 0,2 mmm puisqu'elles ne causent pas de perte de force.

Cependant, avec le temps, l'infiltration d'eau et de produits chimiques finit par affaiblir le matériau et lui faire perdre sa résistance.

Les fissures se remplissent de calcaireAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les fissures se remplissent de calcaire

Photo : Université technique de Delft

C'est précisément à ces fissures destructrices que les chercheurs se sont attaqués.

Des spores bactériennes et les nutriments dont ils ont besoin pour se nourrir sont ajoutés sous forme de granules dans le mélange de béton. L'eau est l'ingrédient manquant nécessaire pour que les microbes se développent. Les spores restent donc en état de dormance jusqu'à ce que l'eau de pluie fasse son chemin dans les fissures et les active.

Les bactéries sont inoffensives et appartiennent au genre Bacillus.

En laboratoire, les chercheurs ont pu rétablir des fissures d'une largeur de 0,5 mm, soit de deux à trois fois plus grosses que le tolèrent les normes actuelles.

Quelques entreprises de construction participent aux tests qui permettront d'observer les structures de béton « biologique » pendant au moins deux ans.

Les coûts des agents biologiques font grimper d'environ 50 % le coût du béton, mais ses créateurs pensent que l'argent économisé dans l'entretien fera la différence. D'autant plus que le béton compte pour environ 1 % à 2 % du total d'une nouvelle construction.

Le saviez-vous?

Le béton est un matériau de construction fabriqué à partir de sable, de gravier, de roche ou de granulats artificiels agglomérés par du ciment.

L'extrait vidéo montre des images du travail des chercheurs.

Avec les informations de BBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !