•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une erreur dans le CV de Gérald Larose

Gérald Larose, président du Conseil de la souveraineté du Québec (archives)

Radio-Canada

La candidature de Gérald Larose au poste de recteur de l'UQAM est entachée d'une erreur.

La semaine dernière, M. Larose, ex-syndicaliste et président du Conseil de la souveraineté du Québec, a reconnu devant 200 professeurs qu'il y avait une erreur dans son curriculum vitae.  Lors d'un débat à l'université, le professeur Yves Prairie a interrogé M. Larose sur son statut de titulaire de la « Chaire sur l'insertion socioéconomique des personnes sans emploi ». Une information inscrite sur la première page du CV de M. Larose.

Ce dernier a reconnu que cette chaire n'existait pas, mais qu'elle était un projet démarré en 2005.

M. Larose a précisé à Radio-Canada que cette chaire n'existait pas selon les standards de l'UQAM, mais qu'un montant était disponible pour deux recherches d'étudiants. Il a également indiqué que l'erreur sur le CV aurait été commise par son adjoint.

Depuis la révélation de cette erreur, une lettre signée par sept professeurs circule à l'UQAM, affirmant que M. Larose semble avoir une « profonde méconnaissance de l'UQAM, voire du milieu académique lui-même ».

Les rédacteurs de la lettre s'inquiètent d'élire un recteur sur la base d'un CV erroné, ce qui pourrait, selon eux, « placer l'UQAM dans une situation pour le moins délicate ».

La direction de l'UQAM a préféré s'abstenir de commenter cette affaire.

Avec les informations de Normand Grondin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Éducation

Société